Éclairage à la DEL: DimOnOff réalise le plus gros projet de conversion en Amérique

Sachant que la facture de l'éclairage des rues... (Le Soleil, Yan Doublet)

Agrandir

Sachant que la facture de l'éclairage des rues représente entre 30 et 40 % des frais d'électricité d'une ville, Bernard Têtu, pdg de DimOnOff, estime que les municipalités ont tout intérêt à explorer les avantages des ampoules DEL pour remplacer celles au sodium ou au mercure.

Le Soleil, Yan Doublet

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) La compagnie de technologie de Québec DimOnOff vient de réaliser le plus gros projet de conversion de l'éclairage de rue à la DEL (diode électroluminescente) dans toute l'Amérique, coiffant les grandes multinationales de l'éclairage.

Et c'est la ville de Mississauga, en banlieue de Toronto, qui a servi d'exemple pour témoigner de l'économie à grande échelle de consommation d'énergie réalisée sur ses 288 kilomètres carrés. Mississauga a remplacé son éclairage public par des lampes DEL, optimisées par la technologie de contrôle et de monitorage à distance DimOnOff. Les économies annuelles d'énergie et de maintenance s'élèvent à 5,9 millions $, dont 41 % sont générées par l'ajout de la technologie DimOnOff.

Pour une ville comme Québec, qui compte 70 000 luminaires, l'économie pourrait être de près de 4 à 5 millions $ par année en énergie et en maintenance des équipements avec des ampoules DEL et un système de contrôle à distance. Et le retour sur l'investissement se fait sur une période de moins de trois ans, alors que les économies sont récurrentes. L'économie serait alors de plusieurs dizaines de millions de dollars pendant la durée de vie utile du système d'éclairage.

Actuellement, dans la région de Québec, l'aéroport Jean-Lesage utilise la technologie de DimOnOff sur l'ensemble de son territoire. Il en est de même dans le parc Michelet. L'entreprise travaille aussi sur un projet avec la Ville de Saint-Jérôme, en plus d'être en pourparlers avec d'autres villes.

«Sachant que la facture de l'éclairage des rues représente entre 30 et 40 % des frais d'électricité d'une ville, souligne Bernard Têtu, pdg de DimOnOff, les municipalités ont tout intérêt à explorer les avantages des ampoules DEL pour remplacer celles au sodium ou au mercure.»

Technologie moins gourmande

D'ailleurs, les municipalités ont l'obligation de modifier leur système d'éclairage des rues pour utiliser des technologies moins gourmandes en énergie d'ici avril 2017. Et remplacer le système actuel par une technologie à la DEL avec contrôle à distance fait partie des éléments qui font qu'une ville peut utiliser pour démontrer qu'elle fait partie des villes intelligentes (smart cities), soutient M. Têtu.

Si le marché de l'éclairage des rues semble important, celui des espaces publics, des parcs et des stationnements extérieurs ou intérieurs est de deux à trois fois plus important en matière de luminaires à remplacer par des produits plus durables et moins énergivores.

Parmi les avantages économiques, M. Têtu note que la durée de vie des DEL est de 20 ans, alors que les ampoules actuelles ont une durée moyenne de 4,5 ans. Selon les statistiques, M. Têtu précise qu'il y a un luminaire pour 12,9 habitants en moyenne. Chaque remplacement d'ampoule exige le déplacement d'ouvriers avec un camion à nacelle, avec tous les inconvénients que cela comporte en matière de temps et de contrainte de circulation.

«Notre système à DEL avec un contrôle intégré à distance par le sans-fil et les ondes radio permet de savoir en temps réel l'état global du réseau et de chacun des luminaires», affirme M. Têtu, en effectuant une démonstration sur un ordinateur et un supertéléphone dans certains quartiers de Mississauga.

«Je peux même savoir à la minute près s'il y a eu des pannes et [quelle est] leur nature, si un luminaire est en trouble», explique M. Têtu. Mieux encore, puisqu'il se contrôle à distance en temps réel, l'éclairage pourrait servir à avertir les automobilistes, au moyen d'un clignotement, de dégager pour le passage des véhicules d'urgence. On encore, il pourrait clignoter devant la résidence où l'on attend une ambulance, par exemple.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer