Pétrole: Terre-Neuve forcerait la main à Québec

L'enjeu tourne autour du gisement Old Harry, un... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

L'enjeu tourne autour du gisement Old Harry, un champ d'hydrocarbure situé non loin des Îles-de-la-Madeleine.

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Michel Corbeil</p>

(Québec) L'intérêt que porte Terre-Neuve au gisement d'hydrocarbures Old Harry, au milieu du golfe Saint-Laurent, force Québec à examiner la possibilité de l'exploiter.

Le ministre Pierre Arcand a fait part de cette réflexion, lundi, à Québec, à l'occasion de la dernière journée de consultation sur la nouvelle Politique énergétique que se donnera le gouvernement Couillard d'ici la fin de l'année.

«La question fondamentale qu'il faut se poser», a établi le titulaire de l'Énergie et des Ressources naturelles, «c'est est-ce que nous allons laisser Terre-Neuve faire l'exploitation [tandis que le Québec] assumera tous les risques, parce que les risques seront exactement les mêmes, sans nécessairement en tirer des bénéfices»?

Le ministre de l'Énergie et des Ressources naturelles,... (La Presse Canadienne) - image 2.0

Agrandir

Le ministre de l'Énergie et des Ressources naturelles, Pierre Arcand

La Presse Canadienne

Devant un panel d'experts et un auditoire d'intéressés - favorables et défavorables - à la problématique des hydrocarbures au Québec, M. Arcand a rappelé qu'il vient de déposer un projet de loi-miroir à celui de son homologue à Ottawa, Greg Rickford, sur la «gestion conjointe des hydrocarbures dans le golfe».

Le ministre a mentionné que «le développement d'Old Harry est très loin de nous encore». Il a cependant souligné «la situation très spéciale [du gisement], situé à mi-chemin entre Terre-Neuve et Québec».

En entrevue au Soleil, le député-ministre de Mont-Royal s'est refusé à indiquer qu'il a la conviction que la province voisine est déterminée à exploiter le gisement. Il a cependant relevé que les Terre-Neuviens «sont plus avancés que nous sur le plan légal».

La loi-miroir québécoise «n'est pas adoptée, a-t-il noté. Terre-Neuve en est à créer un Office Canada/Terre-Neuve» pour encadrer une éventuelle campagne d'exploration ou d'exploitation des hydrocarbures du gisement se trouvant à quelques dizaines de kilomètres des Madelinots.

Des centaines de millions de dollars

Sur le plan pratique, a noté le ministre, il doute que de futurs promoteurs soient prêts à se lancer tout de suite. M. Arcand a fait allusion à la chute du prix mondial du baril de pétrole. «À ce que j'entends, il est clair que le financement [à obtenir] n'est pas propice au développement d'Old Harry. Ça prend des centaines de millions de dollars.»

L'élu libéral a noté «qu'ils ont une expertise que nous n'avons pas. Ils ont développé des projets. Ils se sont enrichis considérablement au cours des 20 dernières années, avec un projet comme Hibernia.»

Pierre Arcand n'a pas caché que le dossier suscite des craintes. Devant son auditoire, il a précisé «que nous écoutons, bien sûr, certaines des revendications qui sont faites, par exemple, par plusieurs pêcheurs des îles de la Madeleine et plusieurs membres des communautés».

Inquiétudes

La journée de lundi a permis de confirmer les inquiétudes que suscite toujours la filière des hydrocarbures chez les citoyens et les porte-parole des groupes écologistes. Plusieurs sont intervenus pour faire part des dangers potentiels de catastrophes écologiques dans le golfe, aussi bien avec Old Harry qu'avec les travaux d'exploration conduits sur l'île d'Anticosti dont le sous-sol recèlerait de vastes quantités d'hydrocarbures.

Les rejets de gaz à effet de serre liés à l'industrie sont aussi une préoccupation négligée, à leur avis. Pour certains, le débat suscité par le gouvernement négligerait les risques courus et ne ferait pas assez de place aux énergies nouvelles.

Le discours de clôture du ministre a été interrompu par un slogan «Non au pétrole». Quand il a repris la parole, M. Arcand a tenu à dire que son ministère «tiendra compte des différents constats» en rédigeant une politique énergétique dont les hydrocarbures ne sont qu'une partie. «Tous s'entendent sur une chose. Le gouvernement se doit de procéder étape après étape et en toute transparence.»

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer