Davie en meilleure position pour des contrats fédéraux, selon Deltell

Gérard Deltell... (Archives Le Soleil)

Agrandir

Gérard Deltell

Archives Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Alexandre Robillard
La Presse Canadienne
Grosse-Île

Le candidat conservateur Gérard Deltell croit que le chantier naval Davie est en meilleure position qu'avant pour obtenir des contrats.

M. Deltell était à Grosse-Île, à 70 km à l'est de Québec, avec le premier ministre Stephen Harper, vendredi, pour une annonce dans le secteur du tourisme.

M. Harper a affirmé que la question des contrats fédéraux pour des navires se réglera dans le cadre d'un processus où il ne peut y avoir d'intervention politique.

«Les contrats sont déterminés par des processus concurrentiels et indépendants», a-t-il dit, lors d'une conférence de presse.

Dans un échange avec les journalistes, M. Deltell, ancien député caquiste à Québec, a cependant expliqué que le chantier naval est dans une meilleure situation qu'avant son rachat.

«Tout le monde le reconnaît au Canada, que la Davie d'aujourd'hui n'a rien à voir avec la Davie des années 1970 et c'est tant mieux. Bravo pour les travailleurs qui ont fait en sorte qu'aujourd'hui Davie est un compétiteur de calibre international, qui fait en sorte qu'ils peuvent offrir des services de qualité au gouvernement canadien. Maintenant, il faut que l'analyse se fasse», a-t-il dit.

M. Harper a rappelé que le chantier naval de Lévis, situé dans une circonscription représentée par le ministre conservateur Steven Blaney, avait déjà remporté des contrats de réparation pour trois navires de la Garde côtière canadienne.

Concernant un éventuel contrat naval pour remplacer deux navires de ravitaillement de la marine canadienne, M. Harper a affirmé que le processus suit son cours.

«Il demeure la question pour une solution provisoire de notre capacité de ravitaillement de notre marine royale, notre gouvernement est en train d'examiner des options à cet égard», a-t-il dit.

M. Harper était en déplacement dans la région alors qu'un sondage publié vendredi laissait entrevoir la possibilité que les néo-démocrates maintiennent leur domination au Québec, notamment dans la région de la capitale québécoise, où les conservateurs espèrent reconquérir des sièges perdus au dernier scrutin.

Sans réponse sur les contrats attendus de transformation de deux navires pour en faire des ravitailleurs qui serviraient à la marine, le chantier Davie a récemment licencié 200 employées.

C'est l'entreprise elle-même qui a offert aux autorités fédérales une option de rechange après la mise au rancart prématurée des deux seuls navires de ravitaillement de la marine canadienne, le Protector et le Preserver.

Au Québec, le premier ministre Philippe Couillard avait lancé un appel aux députés et ministres conservateurs afin qu'ils plaident la cause de l'entreprise. Un ministre québécois, Jacques Daoust, a d'ailleurs exprimé récemment son exaspération devant le manque d'ouverture des ministres conservateurs élus au Québec.

Après une conférence de presse de M. Harper, vendredi, M. Deltell a refusé de dire s'il avait donné suite à l'appel de M. Couillard.

«Je suis un candidat, a-t-il dit. Je ne suis pas député, je ne suis pas ministre, je ne suis pas à la table de décision, là où ça se passe. Mais le premier ministre est attentif aux propos.»

En 2011, le chantier Davie, en difficulté financière, avait été écarté par Ottawa lors de l'attribution de lucratifs contrats de vaisseaux civils en faveur des chantiers de Halifax et de Vancouver.

La société d'assurance Lloyd's a récemment désigné l'entreprise meilleur chantier maritime de l'année en Amérique du Nord.

Par ailleurs, M. Harper a annoncé un investissement de 30 millions $ au cours des trois prochaines années afin d'attirer des touristes américains au Canada.

La campagne de promotion a pour objectif d'augmenter de 680 000 le nombre de visiteurs américains durant cette période.

«Le tourisme a créé plus de 600 000 emplois directs en 2012 aussi bien dans les zones urbaines que rurales et éloignées», a dit M. Harper.

Ottawa espère obtenir la collaboration des provinces et du secteur privé pour l'appuyer dans cette campagne. Selon les calculs de la Commission canadienne du tourisme, l'initiative devrait créer ou maintenir quelque 2900 emplois au Canada.

M. Harper a également annoncé l'octroi de 5,13 millions $ pour le Lieu historique national de la Grosse-Île-et-le-Mémorial-des-Irlandais.

La somme servira à faire divers travaux, d'ici 2017, dans les bâtiments du lieu touristique et historique. L'île, située dans le fleuve Saint-Laurent, a servi de station de quarantaine pour le port de Québec, au 19e siècle et au début du 20e.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer