La méditation charme le milieu des affaires

Marie-Ève Lécine estime que la méditation permet de... (Photo Cédric Abunar)

Agrandir

Marie-Ève Lécine estime que la méditation permet de réagir à l'instant présent avec l'intelligence émotionnelle dégagé du filtre du jugement et de l'égo.

Photo Cédric Abunar

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Si un ingénieur chez Google comme Chade-Meng Tan a pu instaurer la méditation comme modèle pour améliorer les relations de travail et les échanges dans les réunions d'équipe; si l'on présente même la méditation comme un avantage compétitif pour l'entreprise, les gens d'affaires d'ici devraient peut-être s'y intéresser eux aussi.

Chez Femmes Alpha, l'organisation a pris les devants en organisant cette semaine une soirée autour de la méditation pour sa huitième et dernière activité de la première année d'existence. Ils étaient pas moins d'une soixantaine de personnes à écouter Marie-Ève Lécine parler des bienfaits de la méditation, non seulement pour demeurer concentré sur le moment présent, mais pour améliorer ses relations avec les autres en apprenant à gérer son intelligence émotionnelle.

Marie-Ève Lécine n'a pas fait que parler de la méditation, elle a fait pratiquer son auditoire avec quelques exercices simples. Et si les gens ont choisi d'embarquer dans l'aventure au beau milieu d'un bar comme Le Cercle, certains pouvaient aussi imaginer que la méditation pouvait se pratiquer dans un environnement de travail.

Méthode Google

«On peut faire 20 minutes de méditation le matin, racontait Mme Lécine, ou on peut utiliser la méthode de Google et déclencher une alerte toutes les heures pour faire un exercice de méditation de 10 secondes qui peut être tout aussi efficace. Que ce soit par la respiration ou par un autre exercice, le moment de méditation permet de se recentrer sur l'ici et maintenant. Ce 20 minutes n'est pas une perte de temps, il permet de mieux vivre les autres heures de la journée en étant présent à soi et aux autres dans un temps de qualité.

Après une maîtrise en counseling, une autre en management (MBA), et après avoir travaillé en recherche à la Chaire en gestion de la santé et de la sécurité au travail, Marie-Ève Lécine a décidé de fonder l'entreprise Équidéus où elle travaille avec des chevaux comme partenaires d'activités pour aider les personnes à prendre contact avec eux-mêmes. Puis, il y a l'entreprise Let It Be pour la méditation.

Selon Mme Lécine, le calme est à l'intérieur de la personne, même si le monde autour est plutôt frénétique. Elle soutient que les gens d'affaires, les gestionnaires et les dirigeants d'entreprise ont besoin dans leur travail quotidien d'exercer leur leadership et de gérer tout autant leur intelligence d'affaires que celle des émotions et des relations.

«Lorsque l'ego prend le dessus, disait-elle à ses auditeurs, il active la récrimination, l'anticipation, les regrets, la victimisation, mais l'esprit n'est pas dans le moment présent. Il est dans le passé ou dans le futur, dans ce qui aurait dû être fait ou ce qui reste à faire. L'impact des formes de méditation a été étudié et documenté autant dans les domaines de la médecine, de la psychologie et même dans les sciences infirmières.» C'est ce qui permet non seulement d'être cohérent, mais d'être congruent selon les circonstances.

Être attentif à l'instant présent, ajoute-t-elle, permet de se recentrer sans le filtre du jugement. «Pendant le moment de méditation, la personne est en relation avec elle-même et peut développer des attitudes de bienveillance et de compassion. Or, la relation à soi caractérise aussi sa relation avec les autres.» Dans le monde du travail, cela s'avère important.

C'est alors qu'elle a fait faire quelques exercices de respiration et de visualisation pour démontrer comment l'esprit peut s'éparpiller au lieu d'être centré sur le présent. Ce n'est pas tant le fait d'aller au gymnase qui ramène la forme au corps, mais la répétition des exercices. Il en va de même avec la médiation. Elle affirme aussi que la méditation amène la découverte de la seconde magique où la personne prend conscience de l'émotion qui monte tout en pouvant choisir de ne pas réagir instinctivement, mais plutôt d'agir de façon mature en fonction du moment présent en conservant la maîtrise de soi.

Bien qu'elle était étonnée de faire pratiquer la méditation dans un bar par définition bruyant et parfois chaotique, elle a constaté que l'effet final avait permis à l'ensemble des gens de découvrir un état de calme qu'il n'avait pas quelques minutes auparavant. Et les témoignages des participants abondaient dans le même sens, avouait-elle en entrevue.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer