Le «beau problème» de Produits métalliques Roy

Le manque criant de main-d'oeuvre spécialisée cause de... (Photothèque Le Soleil, Erick Labbé)

Agrandir

Le manque criant de main-d'oeuvre spécialisée cause de pénibles maux de tête à Francis Roy, directeur des ventes et du marketing chez Produits métalliques Roy.

Photothèque Le Soleil, Erick Labbé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Francis Roy a toutes les raisons du monde pour bondir de joie. L'entreprise qu'il possède avec quatre autres membres de sa famille - Produits métalliques Roy - vient de décrocher un contrat d'une durée de 10 ans d'une valeur de plus de 30 millions $ d'un client qui est un fournisseur d'un grand constructeur automobile pour la fabrication de composants d'enseignes commerciales.

Le manque criant de main-d'oeuvre spécialisée, par contre, lui cause de pénibles maux de tête.

Un contrat qui arrive comme un cheveu sur la soupe pour ce fabricant de produits métalliques sur mesure de Saint-François-de-la-Rivière-du-Sud, près de Montmagny, en pleine croissance qui vise à faire passer son chiffre d'affaires de 15 à 20 millions $ au cours des trois prochaines années.

«Ce contrat, dont nous avons remporté l'appel de soumissions, c'est comme du gravy», raconte au Soleil Francis Roy, le directeur des ventes et du marketing de l'entreprise familiale qui fait travailler près de 150 personnes. «On ne s'y attendait pas. Ça va nous permettre d'accroître d'environ 5 millions $ par année au cours des cinq prochaines années notre chiffre d'affaires. Ça s'ajoute à la croissance déjà prévue de notre volume d'affaires.»

Spécialiste de la transformation de l'acier, de l'acier inoxydable, de l'aluminium et du laiton, Produits métalliques Roy fabrique du mobilier pour les chaînes de magasins (Burberry, Louis Vuitton, Michael Kors, Polo Ralph Lauren, Macy's, Simons, Aldo, etc.) pour les hôtels et les restaurants. Ses ventes, l'entreprise fondée en 1982 les réalise au Canada et aux États-Unis.

Une vingtaine de travailleurs demandés

Le portrait pourrait être idyllique si Produits métalliques Roy avait sous la main toute la main-d'oeuvre nécessaire pour réaliser ce lucratif contrat. «Nous avons un beau problème sur les bras», confie Francis Roy.

«Nous avons besoin, rapidement, de huit soudeurs, six polisseurs et des journaliers. En tout, une vingtaine de nouveaux employés.»

Francis Roy insiste sur le mot rapidement, car tout doit être en place pour un début de production en septembre. Entre-temps, l'entreprise doit investir un peu plus de 1,5 million $ pour se doter de nouveaux équipements et procéder à certaines améliorations.

La recherche de main-d'oeuvre spécialisée n'est pas une promenade dans le parc pour les entreprises manufacturières. Des soudeurs et des polisseurs, entre autres, il en sort au compte-gouttes des écoles.

Un sondage réalisé par la firme Léger pour le compte de la Chambre de commerce et d'industrie de Québec, de la Chambre de commerce de Lévis et de Québec International révélait récemment que 48 % des dirigeants d'entreprise de Québec et de Lévis avouaient que les difficultés actuelles de recrutement constituaient un frein à la croissance de leur compagnie.

«C'est encore plus compliqué d'en recruter quand vous êtes à Saint-François-de-la-Rivière-du Sud!» fait valoir Francis Roy.

Prime de 5000 $

Beaucoup d'entreprises manufacturières de la région de Montmagny-L'Islet sont aux prises avec ce même «beau» problème. Elles ont de l'ouvrage, mais pas assez de travailleurs.

Pour aider les entreprises à dénicher les perles rares, la Corporation de développement économique de la MRC de Montmagny a mis sur pied, en décembre 2013, un programme qui permet à un travailleur de l'extérieur de toucher un chèque de 5000 $ s'il vient s'établir et gagner sa vie dans la région de Montmagny.

«Actuellement, notre équipe des ressources humaines travaille à plein temps pour trouver des travailleurs. Nous ferons aussi appel à une firme de chasseurs de têtes. Et nous retournerons sûrement en France pour recruter d'autres salariés», indique M. Roy.

En effet, depuis le mois de janvier dernier, Produits métalliques Roy peut compter sur l'apport de trois travailleurs français dans son usine de 120 000 pieds carrés.

Pour en savoir plus sur les emplois offerts chez Produits métalliques Roy : www.roymetalinc.com

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer