Québec connaîtra sa plus forte croissance en cinq ans en 2015

Selon le Conference Board, Le PIB de Québec... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

Selon le Conference Board, Le PIB de Québec devrait faire un bond de 2,4 % en 2015, soit son taux le plus élevé depuis 2010.

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

(Québec) Dans sa boule de cristal, le Conference Board du Canada voit que la ville de Québec devrait afficher, en 2015, sa plus forte croissance du produit intérieur brut (PIB) en cinq ans.

L'accélération de la croissance manufacturière et le redémarrage du secteur de la construction devraient contribuer à faire en sorte que Québec continue d'enregistrer un fort taux de croissance et d'attirer des Québécois des autres régions et des immigrants.

Seules ombres au tableau : une «légère» diminution des mises en chantier d'habitations et le ralentissement de la machine gouvernementale. «La production du secteur de l'administration publique, important dans une capitale provinciale comme Québec, pâtira des restrictions budgétaires provinciales en 2015», prévoit le Conference Board qui publiait, jeudi, sa Note de conjoncture métropolitaine du printemps 2015.

Ainsi, selon lui, le PIB de Québec devrait faire un bond de 2,4 % en 2015, soit son taux le plus élevé depuis 2010. C'est nettement mieux qu'en 2014 alors que le PIB avait augmenté de 1,7 %. Un mouvement soutenu, estime le Conference Board, par la vigueur de la production dans le secteur des biens et des services.

Un rythme qui devrait se poursuivre et même s'accentuer en 2016 alors que le Conference Board voit dans sa soupe une croissance de 2,7 % du PIB.

«Le gain de cette année correspondra, pour l'essentiel, à l'expansion moyenne de la région au cours des 20 dernières années, mais la hausse de 2,7 % que nous prévoyons en 2016 serait encore meilleure», explique-t-on. «Durant ces deux années, la croissance du PIB local sera supérieure à la moyenne nationale, ce qui est appréciable dans une région où l'augmentation de la production a accusé un retard sur celle du Canada pendant cinq années de suite.»

Économie américaine

Le redressement de l'économie américaine et la dépréciation du dollar canadien sont un tremplin aux entreprises manufacturières de Québec qui sortent enfin de leur torpeur.

«Avec des prévisions d'augmentation de la production de 3,3 % en 2015, le secteur manufacturier de Québec devrait dépasser la croissance de 2,6 % enregistrée en 2014. Et pour la première fois depuis 2009, l'expansion manufacturière de cette année sera supérieure à celle du Canada.»

L'année 2015 devrait aussi être bonne pour le secteur de la construction qui a encaissé une contraction de 3,3 % en 2013 et en 2014. On prévoit une hausse de 0,8 % de la production dans ce secteur.

«L'industrie cherche un grand projet, car la construction de l'aréna sera terminée en septembre. Elle en a peut-être trouvé un - Le Phare de Québec - un projet de quatre tours à usage mixte. Le projet de 600 millions $ devrait couvrir deux millions de pieds carrés. Les travaux devraient commencer l'an prochain et durer environ 10 ans.»

Chômage

En ce qui a trait au taux de chômage, il devrait s'établir à 5,2 % à la fin de 2015. Et en se projetant un peu plus loin dans le temps, le Conference Board note qu'il devrait s'établir à 5 % en 2016, à 4,9 en 2017 et à 4,8 % en 2018 et 2019.

Quelques chiffres

2,4%
Augmentation du PIB prévue par le Conference Board en 2015 à Québec
5,2%
Taux de chômage prévu pour la fin de l'année
3,3%
Hausse prévue de la production manufacturière

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer