Exclusif

Fonction publique: Québec revoit en entier le processus d'embauche

Québec veut mettre fin à ce que certains... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

Québec veut mettre fin à ce que certains qualifient de «fouillis» dans le processus visant à recruter des fonctionnaires.

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Le plus gros employeur du Québec, le gouvernement québécois, revoit tout le processus visant à recruter des fonctionnaires pour la fonction publique québécoise. Il fait table rase de ce qui existait. Une toute nouvelle procédure d'embauche entrera en vigueur durant la première semaine de juin.

Québec veut mettre fin à ce que certains qualifient de «fouillis». Pas moins de 5118 listes de «déclarations d'aptitudes valides», quelque 500 000 actes de candidature et les noms de 168 000 candidats distincts existent à l'heure actuelle dans différentes banques gouvernementales de recrutement.

Contrairement à ce que plusieurs croient, le système actuel n'est pas complètement centralisé. Ce qui oblige parfois des candidats à multiplier les démarches auprès de différents ministères et organismes gouvernementaux.

Le prochain système sera véritablement centralisé, fait-on valoir. Un candidat postulant à une même classe d'emploi n'aura plus à s'inscrire à plusieurs concours.

Il existera désormais une banque par classe d'emploi pour tous les ministères et les organismes gouvernementaux.

Les candidats pourront et devront mettre régulièrement à jour les informations les concernant dans le dossier qu'ils créeront dans le Portail Carrières du gouvernement du Québec.

Attention : les listes actuelles demeureront actives pendant environ un an. À partir de juin, toutes les personnes désireuses d'obtenir un poste dans la fonction publique québécoise auront cependant intérêt à passer par le nouveau processus. Elles seront invitées à s'inscrire aux «alertes emplois» du Portail Carrières.

Compétivité minée

Selon des documents du Conseil du trésor, les dispositions actuelles, dont certaines sont en vigueur depuis plus de 30 ans, «sont devenues complexes pour le citoyen et rigides pour la fonction publique». La situation «nuit à la compétitivité» de cette dernière.

Les concours actuels «engendrent de longs délais et des qualifications multiples pour les candidats», ajoute-t-on. «Les modalités d'accès et de traitement sont hétérogènes», est-il par ailleurs dénoncé - ce qui n'est guère réjouissant pour tous ceux qui ont postulé.

De plus, martèle-t-on, le système actuel est «non intégré et non partageable». Les données colligées -  168 000 candidats pour quelque 500 000 candidatures - révèlent que de nombreux intéressés «ont dû postuler à plus d'un endroit», précise un interlocuteur.

La nouvelle procédure s'appliquera pour les ministères et les organismes régis par la Loi sur  la fonction publique. Ces entités regroupent quelque 60 000 postes.

Coup de frein

Malgré le coup de frein appliqué à l'embauche, le gouvernement du Québec se prépare à recruter de nouveaux employés cette année et au cours des prochaines années. Ne serait-ce que pour remplacer des départs à la retraite. 

D'ici quelques mois, les départs à la retraite pourraient d'ailleurs être plus nombreux que la moyenne enregistrée ces dernières années.

Le président du Conseil du trésor, Martin Coiteux, veut faire passer l'âge de retraite normal des employés de l'État de 60 à 62 ans. Et que leur rente soit calculée selon la moyenne du salaire de leurs huit meilleures années de travail et non plus des cinq. Enfin, que la pénalité applicable pour une prise de retraite anticipée passe de 4 % à 7,2 % par année.

Des resserrements susceptibles d'inciter plus de personnes à quitter la fonction publique qu'habituellement, même si ce n'est pas le but recherché, a dit récemment Martin Coiteux.

Les changements à venir découlent de l'adoption le mois dernier par le Conseil des ministres du gouvernement de Philippe Couillard d'un décret lié à un projet de législation présenté et adopté sous le gouvernement de Pauline Marois en novembre 2013.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer