Faillite de Cecon: pas de vagues à Chantier Davie Canada

Le Cecon Pride, le premier des trois navires... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

Le Cecon Pride, le premier des trois navires commandés par la société norvégienne Cecon, a été livré en août dernier.

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) La faillite de la société norvégienne Cecon ne devrait pas faire de vagues du côté de Chantier Davie Canada.

Au fil des ans, la restructuration de ce sous-traitant indépendant spécialisé dans les installations sous-marines avait fait en sorte que le financement de la construction des trois navires au chantier maritime de Lévis relevait du fonds d'investissement américain York Capital Management et d'une filiale créée conjointement par ce dernier et par Cecon, Rever Off-shore AS.

Aux prises avec des difficultés financières depuis plusieurs années et sans espoir de trouver un arrangement avec ses créanciers, Cecon - dont le titre était négocié à la Bourse d'Oslo - a déclaré faillite vendredi dernier. Dans un communiqué de presse, le holding annonce que ses filiales continueront normalement leurs activités.

Une situation qui rassure le président du Syndicat des travailleurs du chantier naval de Lauzon (CSN), Gaétan Sergerie. 

«Dès vendredi, la direction de Davie a tenu à nous assurer que la faillite n'aurait pas de conséquence sur le niveau d'activité au chantier. Il semble même que ça pourrait contribuer à faire avancer davantage les travaux sur les deux navires en construction.»

La direction de Chantier Davie Canada a fait savoir au Soleil que la faillite de Cecon n'aurait aucun impact.

Trois navires

Il faut remonter à 2007 pour entendre parler pour la première fois de Cecon. C'était à l'époque où Davie appartenait à des propriétaires norvégiens.

Les retards dans la construction des trois navires de 130 mètres furent nombreux en raison de la fragilité financière de Cecon et de Davie. Le chantier s'était même placé, en 2011, sous la protection de la Loi sur les arrangements avec les créanciers avec d'être rescapé en 2012 par le Groupe Inocea. Aujourd'hui, Davie fait travailler 1100 personnes.

Le Cecon Pride, le premier des trois navires, a été livré en août dernier. Il a été loué à la société italienne Micoperi et le Micoperi Pride - c'est son nouveau nom - participe actuellement à des travaux de construction sous-marine dans la mer Méditerranée.

Le deuxième navire de la série Cecon - le Cecon Excellence - a été lancé en janvier dernier et il devrait être livré bientôt. Dans le cas du petit dernier - le Sovereing -, sa livraison est prévue en 2016.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer