Canam rêve au pont Champlain

Le président et chef de la direction du... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

Le président et chef de la direction du Groupe Canam, Marc Dutil, se croise les doigts pour que le consortium Groupe Signature opte pour l'acier.

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Maintenant qu'Ottawa a arrêté son choix sur le consortium Groupe Signature sur le Saint-Laurent - dans lequel se trouve SNC-Lavalin -, la direction du Groupe Canam piaffe d'impatience de savoir si la structure qui remplacera le pont Champlain sera construite en acier ou en béton.

«Ce projet-là, on y travaille depuis deux ans», a indiqué le président et chef de la direction du Groupe Canam, Marc Dutil, qui se croise les doigts pour que le consortium opte pour l'acier. «C'est normal. Je suis un gars de l'acier.»

À l'occasion, vendredi, de l'assemblée générale annuelle du fabricant beauceron de composants métalliques, un actionnaire a questionné la direction de Canam à savoir si l'entreprise était sur les rangs pour le projet du pont Champlain, une affaire évaluée entre 3 et 5 milliards $.

Le président du conseil d'administration, Marcel Dutil, a fait valoir l'expertise et les capacités de l'entreprise, qui participe en moyenne à 10 000 projets par année pour la construction de bâtiments, de charpentes métalliques et de ponts.

«Notre usine de Québec est la plus grosse usine de ponts au Canada. À Claremount, au New Hampshire, notre usine de ponts est la plus grosse dans l'est des États-Unis. Et on a fait l'autoroute 30. Et l'autoroute 25», a-t-il plaidé.

En conférence avec les analystes financiers, Marc Dutil a tenu à ajouter qu'il y avait plusieurs autres grands projets routiers dans la région de Montréal, notamment l'échangeur Turcot et le pont Mercier, et aussi à Québec, comme le remplacement du pont de l'Île-d'Orléans.

Et à savoir si Canam mettra la main à la pâte pour l'érection de la tour de 65 étages Le Phare à Québec, Marcel Dutil a indiqué qu'il allait en discuter avec le promoteur Michel Dallaire. «On espère qu'elle sera en acier.»

De bons vents

La reprise économique est en marche aux États-Unis, et ça paraît dans les résultats financiers de Canam. Les revenus sont en hausse. Les profits aussi. Et le carnet de commandes est bien garni.

Au premier trimestre de son exercice financier 2015, Canam a enregistré une progression de 29 % comparativement à la même période l'an dernier. Ils sont passés de 239,3 à 309,1 millions $. «C'est le double de ce que nous avions fait en 2011», a fait remarquer Marc Dutil.

La hausse des revenus s'explique principalement par la vigueur des activités de construction métallique lourde, de poutrelles d'acier et de tablier métallique et par l'appréciation de la devise américaine par rapport au huard canadien.

Le fleuron industriel beauceron a enregistré également un bénéfice net de 4,4 millions $, soit 10 ¢ par action. Une nette progression comparativement aux résultats du premier trimestre de l'année dernière qui montrait un bénéfice net de 500 000 $, soit 1 ¢ par action.

«Ces résultats témoignent de la reprise continue dans les marchés de la construction non résidentielle aux États-Unis, où nous réalisons près de 68 % de nos ventes, mais aussi de la qualité de notre carnet de commandes», a souligné Marc Dutil.

Et ce carnet de commandes, il regorge de projets estimés à 1,1 milliard $ qui se réaliseront principalement (81 %) au sud de la frontière. Au terme du premier trimestre de 2014, le carnet de commandes totalisait 793 millions $.

De l'avis de Marc Dutil, Canam peut faire encore mieux. Le volume d'affaires dans le secteur non résidentiel aux États-Unis en 2014 était en deçà de 45 % du sommet enregistré en 2007.

Au cours de la dernière année, Canam a embauché 845 nouveaux employés, dont une centaine à l'usine de Saint-Gédéon. Elle en compte maintenant 3975 au Canada, aux États-Unis, en Roumanie, en Inde et à Hong Kong.

Par ailleurs, les actionnaires ont approuvé la nomination de l'athlète paralympique Chantal Petitclerc au sein du conseil d'administration de l'entreprise.

Vendredi, à la Bourse de Toronto, le titre du Groupe Canam (TSX : CAM) a clôturé la semaine à 13,27 $, en hausse de 47 ¢

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer