À 35 ans, Groupe TAQ veut continuer à grandir

Le maire Labeaume a visité lundi les locaux... (Le Soleil, Patrice Laroche)

Agrandir

Le maire Labeaume a visité lundi les locaux de Groupe TAQ, sur rue Michel-Fragasso.

Le Soleil, Patrice Laroche

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Groupe TAQ a 35 ans et de plus en plus de gros clients. L'entreprise qui embauche une majorité de personnes vivant avec un handicap intellectuel ou physique vient de conclure un nouveau partenariat avec Biscuits Leclerc.

La machinerie servant pour la mise en boîte de barres tendres assorties a été déménagée dans les locaux de Groupe TAQ, rue Michel-Fragasso. Elle se trouvait auparavant dans les usines de Leclerc.

Ce changement fournira un emploi à temps plein à une quinzaine de personnes chez Groupe TAQ - anciennement les Ateliers TAQ - dont 150 des 200 employés ont une limitation intellectuelle ou physique.

L'annonce a été faite lundi lors d'une conférence de presse marquant les 35 ans de l'entreprise qui offre à environ 600 clients des services d'assemblage, de préparation postale, d'étiquetage et maintenant d'emballage alimentaire.

Groupe TAQ compte d'ailleurs depuis l'an dernier parmi ses clients les populaires fondues au chocolat de Chocolats Favoris. 

Pour le patron de Chocolats Favoris, Dominique Brown, le recours à la sous-traitance avec Groupe TAQ a été salvateur lors du déploiement des fondues dans la chaîne de supermarchés IGA. En employant des gens de TAQ, sa compagnie n'a en effet pas eu à se doter de locaux pour emballer et étiqueter ses fondues. «L'entreprise n'avait pas la capacité de production. Sans TAQ, on n'aurait jamais réussi la moitié de notre expansion de la dernière année», a dit M. Brown qui participait à la conférence de presse lundi. Le maire Régis Labeaume était aussi de la partie à titre de président d'honneur.

Le directeur de Groupe TAQ, Gabriel Tremblay, a pour sa part indiqué que malgré ces nouveaux développements, l'entreprise peut encore absorber des contrats et il aimerait voir 50 nouveaux emplois cette année. Le député de Vanier, Patrick Huot, a dit avoir entendu le message et a promis d'aider l'entreprise à qui il a d'ailleurs récemment remis un prix Fidéides dans la catégorie OBNL public et parapublic.

Une pointe au CN

Régis Labeaume a pour sa part profité de son allocution pour lancer une pointe au Canadien National, l'entreprise que le maire s'est mis en tête de convaincre de repeindre le pont de Québec, ce qu'elle refuse toujours de faire. «Une entreprise comme le CN», a dit le maire, ironisant en disant prendre un nom de compagnie «au hasard», a une «conscience sociale un peu déficiente qui nous désole», a-t-il dit. «Mais Chocolats Favoris et Leclerc sont des entreprises avec une très grande conscience sociale», a illustré M. Labeaume.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer