Travaux de 18 millions $ à Laurier Québec

Voici ce à quoi ressemblera la nouvelle Halte... (Illustration fournie par Laurier Québec)

Agrandir

Voici ce à quoi ressemblera la nouvelle Halte Bouffe de Laurier Québec, à la fin 2016.

Illustration fournie par Laurier Québec

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Après avoir annoncé, en janvier, un investissement de 50 millions $ dans Place Ste-Foy, Ivanhoé Cambridge, le bras immobilier de la Caisse de dépôt et placement du Québec, injectera 18 millions $ dans une première phase de travaux du côté de Laurier Québec.

Stéphan Landry, directeur de Laurier Québec  ... (Le Soleil, Patrice Laroche) - image 1.0

Agrandir

Stéphan Landry, directeur de Laurier Québec  

Le Soleil, Patrice Laroche

Et c'est principalement l'aire de restauration - la Halte Bouffe située au troisième étage du centre commercial - qui en bénéficiera.

En plus de la création de plusieurs zones offrant des ambiances variées, le nombre de places assises passera de 1300 à 1424 pour répondre à l'achalandage grandissant causé par une forte croissance d'espaces de bureaux dans ce secteur du boulevard Laurier, a indiqué le directeur de Laurier Québec, Stéphan Landry. «Ce qui en fera l'aire de restauration avec le plus grand nombre de places à Québec», a-t-il souligné en ajoutant qu'un nouvel escalier mécanique reliera directement le deuxième étage à l'aire de restauration. Un centre de tri destiné à la gestion des déchets verra aussi le jour.

Les premiers coups de marteau se feront entendre - discrètement, a promis Stéphan Landry - dès l'arrivée des premiers jours de l'été. Le tout devrait être terminé à la fin de 2016.

Zone «événementielle»

Une nouvelle zone «événementielle» verra aussi le jour. «Une première dans un centre commercial au Québec», a insisté M. Landry. «L'intégration d'équipements multimédias et scéniques proposera à la clientèle des expériences interactives constamment renouvelées», a-t-il expliqué. «Une scène démontable permettra d'offrir tout au long de l'année un calendrier d'événements artistiques des plus dynamiques, comme des séances de signatures d'autographes de sportifs et de vedettes et des prestations variées.»

Par ailleurs, le vice-président des centres commerciaux pour le Québec chez Ivanhoé Cambridge, Jean Landry, a annoncé la venue de huit nouvelles enseignes d'ici la fin de 2015.

En plus de l'arrivée de la chaîne américaine Forever 21 à l'automne, le restaurant Allô mon coco et les magasins le Centre du rasoir, GNC, Structube Studio, The Faceshop et Think Kitchen établiront leurs pénates à Laurier Québec qui accueille, bon an mal an, 12 millions de visiteurs. «Les affaires vont bien, assure Stéphan Landry. Les ventes de nos détaillants connaissent une croissance de 5 % depuis le début de l'année.»

La librairie Renaud-Bray profitera de l'occasion pour agrandir ses locaux.

Des rénovations seront également effectuées chez L'Imaginaire, Rogers, Videotron, Presse Gateway, Reitman's, San Francisco, Aqua et la Vie en Rose.

Espaces de Target et de Future Shop

Par ailleurs, Jean Landry a indiqué que les efforts se poursuivaient pour dénicher de nouveaux locataires qui prendront la relève de Target et de Future Shop qui occupaient respectivement

120 000 et 29 000 pieds carrés à Laurier Québec (superficie totale de 1,2 million de pieds carrés) qui affiche, malgré tout, un taux d'occupation frôlant 95 %.

«Les espaces qui se libèrent sont une rare occasion, pour nous, de prendre en considération les besoins de nos locataires les plus performants», signale-t-il en mentionnant que «la brique et le béton» demeuraient des éléments essentiels dans le secteur du commerce de détail malgré le fait que l'ère de l'électronique avait déjà commencé à changer les choses. «La brique et le béton, c'est du tangible. Les consommateurs ont besoin de voir, de toucher. Par contre, nous intégrons de plus en plus la technologie digitale dans nos propriétés et ça sera le cas à Laurier Québec pour permettre, par exemple, à nos commerçants d'annoncer des promotions exclusives à des visiteurs.»

Une passerelle? Pas pour tout de suite

Il y a belle lurette que l'idée d'une passerelle - ou d'un tunnel - reliant Laurier Québec, Place de la Cité et Place Ste-Foy fait son chemin.

S'il a été possible, un jour, d'envoyer un homme sur la Lune, il semble que ce projet soit difficilement réalisable.

«Si vous me demandez, dans une optique de service client, si l'aménagement d'un lien physique entre les centres commerciaux est souhaitable, je vais vous répondre oui», a indiqué, lundi, le vice-président des centres commerciaux pour le Québec chez Ivanhoé Cambridge, Jean Landry. Cette société, qui est le bras immobilier de la Caisse de dépôt et placement du Québec, possède Laurier Québec et Place Ste-Foy.

«Avec Cominar [le propriétaire de Place de la Cité], il y a eu des pourparlers. Il y en a encore. Et il y en aura d'autres», a mentionné M. Landry en soulignant qu'il ne s'agissait pas d'une décision à prendre à l'aveuglette.

«Si seulement 10 % des clients empruntent la passerelle pour se déplacer d'un établissement à un autre, notre objectif n'aura pas été atteint», a ajouté le directeur de Laurier Québec, Stéphan Landry.

«Il faut donc continuer de voir comment nous pourrions adresser la situation», a indiqué Jean Landry.  Gilbert Leduc

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer