Une microbrasserie dans l'ancien Yuzu de Saint-Roch?

Les locaux de l'ancien restaurant Yuzu sont inoccupés... (Photothèque Le Soleil, Erick Labbé)

Agrandir

Les locaux de l'ancien restaurant Yuzu sont inoccupés depuis la mi-décembre.

Photothèque Le Soleil, Erick Labbé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

(Québec) Les sushis feront vraisemblablement place à de la bière dans le local de l'ancien restaurant Yuzu rue du Parvis, alors que le centre-ville s'apprête à accueillir une nouvelle microbrasserie.

Une rumeur court à cet effet depuis quelques semaines déjà. Celle-ci veut que La Voie Maltée ouvre un deuxième restaurant à Québec au coeur du quartier Saint-Roch, soit dans le local occupé jusqu'à la mi-décembre par le Yuzu. Le Soleil a d'ailleurs aperçu la semaine dernière un individu arborant des vêtements au logo de la microbrasserie saguenéenne devant l'ex-restaurant de sushis.

Mais le président-directeur général de La Voie Maltée, Daniel Giguère, assure qu'aucune nouvelle succursale n'ouvrira ses portes à Québec ou, du moins, pas à court terme. Il signale cependant qu'un de ses employés lance sa propre entreprise, mais que la sienne «n'a rien à voir là-dedans». «Il part de façon indépendante et on lui souhaite bonne chance», a indiqué M. Giguère, qui n'a pas voulu préciser qu'il s'agissait bel et bien d'une initiative destinée au centre-ville de Québec.

Une entente sous peu

Le courtier immobilier de la firme CBRE dont le nom est placardé sur la vitrine du local vide, Stéphane Hudon, confirme pour sa part qu'il reste des ficelles à attacher, mais qu'une entente est sur le point d'être signée avec un microbrasseur. «Il reste encore des conditions à négocier», a-t-il indiqué, préférant pour l'instant taire le nom du client.

La directrice de la Société de développement commercial (SDC) Saint-Roch, Catherine Raymond, a aussi eu vent des intentions de microbrasseurs de s'installer dans le quartier. Puisqu'il n'y aurait pas qu'un ex-employé de La Voie Maltée qui aurait des visées dans le centre-ville, mais aussi deux autres promoteurs intéressés à implanter un nouveau débit de bières. Elle demeure également discrète sur leur identité.

Mme Raymond se réjouit de voir que les locaux de Saint-Roch suscitent de la convoitise. Elle souligne d'ailleurs que, depuis décembre, il y a eu 26 ouvertures de différents types d'entreprises dans le secteur. La directrice de la SDC a cependant mis un bémol: il faut faire attention de ne pas fragiliser les microbrasseries existantes, comme La Barberie située rue Saint-Roch et la Korrigane, rue Dorchester. «Il ne faudrait pas dépasser les besoins de la clientèle», fait-elle valoir.

La propriétaire de la Korrigane, Catherine Foster, fait de son côté remarquer qu'il ne s'agit pas de la première fois que de tels projets sont dans l'air. «Ça ne me stresse pas vraiment», indique la brasseuse. Mais elle croit que comme n'importe quel commerce, s'il y a une trop grande concentration dans un même secteur, tous ne peuvent pas survivre.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer