Le projet du IGA Deschênes enfin approuvé

Le projet estimé à 8 millions $ comprendra... (PHOTO FOURNIE PAR ATELIER 21)

Agrandir

Le projet estimé à 8 millions $ comprendra un premier immeuble de cinq étages offrant des locaux commerciaux au rez-de-chaussée et 28 unités d'habitation sur les quatre étages supérieurs et un second qui sera notamment occupé par le IGA, dont la superficie passera de 1300 à 2150 mètres carrés sur deux étages.

PHOTO FOURNIE PAR ATELIER 21

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

(Québec) La restauration tant attendue du terrain désaffecté au sud-ouest de l'intersection du chemin Sainte-Foy et de l'avenue Bourlamaque se concrétisera enfin. Le conseil d'arrondissement de La Cité-Limoilou a donné son aval à la construction d'un immeuble de logements de cinq étages et à l'agrandissement du supermarché IGA Deschênes.

L'architecte du projet de 8 millions $ voit ainsi l'aboutissement de cinq années de travail. «On a commencé ce dossier-là en 2009. Nous sommes très heureux, aujourd'hui», lance Carlo Peirolo d'Atelier 21, en son nom et celui des promoteurs.

Depuis toujours, la Ville avait des réticences concernant, principalement, la volonté des promoteurs de conserver un stationnement de surface de 60 espaces et de démolir la maison à l'ouest du supermarché, qui servait autrefois à l'organisme MIELS-Québec. À force de négociations, les parties se sont entendues. Les plans révisés laissent notamment une plus grande superficie occupée par la verdure. C'était une des préoccupations exprimées par des citoyens lors d'une consultation publique tenue en décembre. Le conseil d'arrondissement a donné le feu vert à la construction début mars.

Le projet comprend la construction d'un immeuble de cinq étages à l'endroit où se trouvait autrefois un dépanneur Couche-Tard. Le rez-de-chaussée est réservé pour des locaux commerciaux. Les quatre étages seront séparés en 28 unités d'habitation. «Au départ, ça devait être des condos. Étant donné l'état du marché, nous avons préféré y aller dans le locatif. C'est quelque chose qui est plus rare dans ce secteur», souligne l'architecte. Il y aura aussi des cases souterraines de stationnement pour les locataires.

Une passerelle reliera ce premier bâtiment au second occupé par le IGA, dont la superficie passera de 1300 à 2150 mètres carrés sur deux étages. L'édifice sera aussi agrandi vers l'ouest, sur l'ancien terrain de MIELS-Québec et vers le chemin Sainte-Foy.

Au-dessus de l'épicerie seront construits deux autres étages, divisés en six unités locatives, dont quatre sur deux niveaux. «C'est ce qu'on appelle un marché d'alimentation urbain. Des unités d'habitation seront érigées au-dessus du commerce. On voit beaucoup ça à Montréal. C'est devenu une norme», explique M. Peirolo.

«On va enfin pouvoir faire les rénovations prévues depuis sept ans», se réjouit Sandra Deschênes de IGA Deschênes. «Ça fait longtemps qu'on veut rafraîchir le commerce. Nous avions tout mis sur la glace lorsque se sont présentées les acquisitions de terrain autour. Mais on ne pensait pas que ça allait être si long», commente-t-elle.

L'épicerie jouira de 60 cases de stationnement de surface pour sa clientèle. On espère obtenir les autorisations à temps pour amorcer la construction à l'automne.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer