Future Shop ferme tous ses magasins au Canada

Employés et clients des Future Shop de Québec... (La Presse Canadienne)

Agrandir

Employés et clients des Future Shop de Québec se sont cognés le nez ce matin à des portes verrouillées.

La Presse Canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

(Québec) Employés et clients des Future Shop de Québec se sont cogné le nez samedi matin à des portes verrouillées, alors que l'entreprise avait fermé tous ses magasins au Canada au cours de la nuit.

Vraisemblablement, ceux de Laurier Québec et des Galeries de la Capitale ne rouvriront pas leurs portes sous la bannière Best Buy comme c'est le cas de 65 succursales au pays.

Best Buy, qui exploite les magasins du même nom et les défunts Future Shop, a annoncé une restructuration majeure de son entreprise avec la fermeture définitive de 66 magasins. Soixante-cinq autres ont été fermés pour une durée d'une semaine afin d'être transformés en succursales Best Buy.

«Présentement, 80 % de notre clientèle sont à moins de 15 minutes d'un magasin et ceci ne changera pas», a affirmé dans un communiqué Ron Wilson, président et directeur de l'exploitation de Best Buy Canada.

Les magasins Future Shop des Galeries de la Capitale et de Laurier Québec sont situés à quelques pas de succursales Best Buy. Dans le dernier cas, il suffit de traverser le centre commercial pour s'y rendre. Des employés ont indiqué au Soleil que l'entreprise n'entendait pas transformer les Future Shop en Best Buy, puisqu'ils sont pratiquement un à côté de l'autre, d'autant plus qu'une affiche indique la fermeture «définitive» du commerce.

Cette information n'a pas été confirmée en haut lieu alors que la direction n'avait pas rappelé Le Soleil. Mais si elle s'avère, deux immenses locaux seront laissés vacants, nouveau signe que le commerce de détail traverse une période difficile à Québec et dans la province. Affirmant ne pas disposer d'assez d'information, la direction de Laurier Québec n'a pas voulu commenter la situation.

Il est par ailleurs difficile de prédire le sort du magasin de Beauport, qui n'a pas de Best Buy comme voisin. La règle du 15 minutes pourrait-elle s'appliquer alors qu'il s'agit de la distance à parcourir - sans trafic s'entend - pour se rendre aux Galeries de la Capitale?

Emplois perdus

Environ 500 postes à temps plein et 1000 postes à temps partiel seront éliminés à travers le pays, indique le communiqué. Les employés touchés bénéficieront d'une indemnité de départ, de programmes d'aide aux employés et de transition professionnelle, est-il précisé. Encore une fois, impossible de connaître les chiffres pour la région.

Aux Galeries de la Capitale samedi matin, un employé catastrophé s'est rendu à contrecoeur sur son lieu de travail alors qu'il avait pris congé. «Ça ne se fait pas!» a-t-il lancé avant de s'engouffrer derrière les portes closes et couvertes de papier du Future Shop. Sa soeur qui l'accompagnait a complété sa pensée. «J'ai des connaissances en ressources humaines et il faut au moins un avertissement!» Celle qui préfère taire son nom et celui de son frère confirme que les employés n'ont pas été informés des décisions de l'entreprise et que bon nombre d'entre eux l'ont appris en se rendant au travail ou même, par les médias.

Les gestionnaires ont quant à eux été appelés au petit matin pour recevoir des consignes quant à la façon de procéder pour annoncer à leurs employés qu'ils perdaient leur emploi.

Des clients dépités

De nombreux clients ont défilé devant les magasins fermés au cours de la journée. Certains ont appris la nouvelle sur place, tandis que d'autres ont voulu la confirmer. «J'ai une garantie prolongée sur ma télévision, qu'est-ce qui arrive avec ça? J'ai l'impression de m'être fait avoir!» a lancé Bianca, outrée par les façons de faire de l'entreprise.

Un jeune homme, Patrick, avait de son côté mis 100 $ de dépôt sur un appareil photo qu'il venait récupérer. «Je vais aller voir au Best Buy», s'est-il résigné. Un autre homme d'un certain âge qui a préféré taire son nom était abasourdi alors qu'il venait de vérifier l'inventaire d'un produit sur Internet. Le site de Future Shop l'avait aiguillé vers sa succursale fermée des Galeries de la Capitale.

Les garanties honorées

Des clients qui avaient commandé des articles chez Future Shop hier s'inquiétaient de ne pas pouvoir les récupérer. Idem pour les garanties prolongées qu'ils craignaient voir s'annuler. Aucun souci, ont répondu des employés des magasins Best Buy de Laurier Québec et des Galeries de la Capitale au Soleil. Selon eux, toute la marchandise des magasins fermés se retrouvera dès aujourd'hui dans les Best Buy les plus proches. Quant aux garanties, celles-ci seront maintenues, puisque les deux bannières opéraient sous la grande entreprise qui fait affaire avec le même assureur, soit Geek Squad. Un responsable du magasin Future Shop des Galeries de la Capitale a également confirmé ces informations aux clients désespérés samedi qui cognaient aux portes de la succursale. L'employé n'a cependant pas voulu s'adresser aux médias pour répondre aux questions des journalistes.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer