La station Blü bains nordiques ferme ses portes

La station Blü Spa Nordique, de Saint-Tite-des-Caps... (Stephane Groleau)

Agrandir

La station Blü Spa Nordique, de Saint-Tite-des-Caps

Stephane Groleau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

(Québec) Quatre ans après son ouverture, la station Blü bains nordiques, de Saint-Tite-des-Caps, a été forcée de déclarer faillite et de fermer ses portes lundi.

Le statut Facebook du président-directeur général Martin Gladu trahissait toute la tristesse derrière cette fermeture. «Une journée noire... le rêve s'écroule... tant d'amour et de travail... je suis déchiré», a-t-il écrit.

En entrevue au Soleil, l'homme d'affaires dans la quarantaine soutient que c'est le «projet d'une vie», le fruit de 18 ans de travail, qui part en fumée.

Coup sur coup, sa conjointe et lui ont dû composer avec des malchances. «Là, on ne pouvait plus faire de miracles», admet-il. Il a averti les 16 employés du spa qu'ils perdaient leur emploi dimanche. La clientèle a quant à elle été informée lundi.

Incendie en 2012

Ouverte en juin 2011, la station de relaxation a dû essuyer une première épreuve en janvier 2012, alors qu'un incendie a détruit l'un de ses trois pavillons, abritant des salles de massothérapie, une salle de repos et un sauna. Les dommages matériels étaient évalués à 1,5 million $. On a dû fermer temporairement les lieux, le temps de reconstruire en neuf.

L'hiver dernier, la station a fait les frais de la grève des employés du Massif de Charlevoix, elle qui est située près de la rivière Lombrette, à mi-chemin entre le Massif et le Mont-Sainte-Anne.

Cette année, M. Gladu montre du doigt la «morosité économique ambiante» de même que la météo peu clémente pour expliquer les déboires financiers des bains nordiques Blü. «On peut pas forcer la clientèle à venir chez nous quand il fait - 40 °C dehors», dit-il.

Le concept de la station Blü était novateur. On misait sur les grands bains et les grands espaces pour attirer des groupes, afin que tout le monde puisse se détendre dans une ambiance lounge et moderne. On privilégiait un contexte de convivialité et de socialisation plutôt que le silence complet.

La station Blü a aussi été reconnue à l'international pour son design. Elle a remporté le Grand Prix du design en 2011 et a aussi été citée comme un des plus beaux spas au monde par le magazine Condé Nast Traveler.

«On était partis en lion au début. Le concept, j'y crois encore», lance M. Gladu. Son spa avait nécessité des investissements de 5 millions $. Il avait été financé par un groupe de 10 hommes d'affaires québécois, dont font partie les hockeyeurs Patrice Bergeron et Alexandre Picard, qui ont - comme tous les autres - perdu leurs billes dans l'aventure.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer