Budgets de commandites: Loto-Québec a tranché

Pour le Grand Rire, le maintien de l'aide...

Agrandir

Pour le Grand Rire, le maintien de l'aide de Loto-Québec est une bonne nouvelle, d'autant que l'événement a perdu une commandite de 20000 $ de la Société des alcools du Québec.

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Stéphanie Martin
Le Soleil

(Québec) Loto-Québec a fait le ménage dans ses budgets de commandites et a tranché. Comme les Grands Feux, le Festival d'été, le Carnaval et le Grand Rire recevront l'aide habituelle. En contrepartie, le Festival de cinéma de la Ville de Québec, la Fête nationale et l'Orchestre symphonique voient leurs deniers réduits.

Le porte-parole de la société d'État, Jean-Pierre Roy, a confirmé au Soleil que l'exercice de compressions demandé par le Conseil du trésor avait mené à des décisions pour les années 2015 et 2016. Ceux qui gardent leur commandite sont le Festival d'été de Québec, avec 430000 $, le Carnaval, avec 565 000 $, et le Grand Rire, avec 305 000 $. Le Soleil révélait mercredi que les Grands Feux retrouveraient aussi la totalité du 460 000 $ d'aide de Loto-Québec.

Pour le Grand Rire, c'est une bonne nouvelle, a indiqué la porte-­parole Audrey Laroche. D'autant que l'événement a perdu une commandite de 20000 $ de la Société des alcools du Québec, qui a choisi de placer ses billes ailleurs. 

Les perdants

Mais d'autres événements sont passés à la moulinette. C'est le cas du Festival de cinéma de la Ville de Québec, dont l'enveloppe de commandite passera de 35000 $ à 15000 $ cette année. 

La Fête nationale verra son budget de commandite de Loto-­Québec réduit de moitié. Cette année, la société d'État lui accordera 100000 $ au lieu de 200000 $.

L'Orchestre symphonique de Québec perdra quant à lui la totalité de sa commandite de 25000 $. Des sous qui servaient entre autres à publiciser les concerts gratuits au domaine Maizerets. Pour la présidente-directrice générale de l'Orchestre, Thérèse Boutin, c'est un casse-tête. Il faudra trouver ces fonds ailleurs, ce qui n'est pas une mince tâche. «Il n'y a pas beaucoup de compagnies qui commanditent pour 25000 $.» 

Pour sa publicité, l'Orchestre trouvera le moyen de faire autrement, par les réseaux sociaux, par exemple. Mais pas question d'annuler l'événement, assure Mme Boutin.

Quels sont les critères qui ont motivé les choix de Loto-Québec? Le porte-parole explique que les événements qui ont subi une baisse n'ont pas une influence économique et touristique suffisante pour justifier l'injection de fonds. «Le volet commercial et impact économique et touristique des événements, ça fait partie de l'évaluation de l'ensemble des demandes qui nous sont faites. [...] Il y avait des choix à faire. Certains types d'activités sont plus porteurs pour nous», a indiqué Jean-Pierre Roy.

Thérèse Boutin sait que Loto-Québec veut avoir l'assurance que les fonds qu'elle injecte sont rentables et que ses publicités sont vues dans les événements par le plus de gens possible. «Si Loto-Québec nous dit qu'il y a espoir de revenir avec des commandites de concerts d'été, nous, on a le devoir de refaire un plan d'affaires et de visibilité pour qu'elle en ait pour son argent. Et on va s'arranger pour répondre à leurs conditions.»

La décision prévaut pour l'année à venir. Mais elle pourrait bien être révisée pour 2016-2017, fait valoir M. Roy.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer