Gesca vend ses quotidiens régionaux dont Le Soleil 

Les journaux régionaux du groupe Gesca appartiennent désormais... (Le Soleil, Patrice Laroche)

Agrandir

Les journaux régionaux du groupe Gesca appartiennent désormais à l'homme d'affaires Martin Cauchon (photo). Il sera épaulé par Claude Gagnon, qui dirigeait depuis 2009 les quotidiens régionaux de Gesca et qui conserve ses fonctions de président et éditeur du Soleil.

Le Soleil, Patrice Laroche

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) L'ex-ministre libéral Martin Cauchon a pris le monde médiatique québécois par surprise, mercredi matin, en se portant acquéreur des six quotidiens régionaux de Gesca, dont Le Soleil. Sa firme, Groupe Capitales Médias (GCM), dont il se dit le seul et unique actionnaire, entend faire de «l'information régionale de qualité» sa mission première.

«Je crois à l'avenir d'une presse régionale forte et j'ai l'intention d'en assurer le maintien en tenant compte de ses besoins particuliers et du contexte d'affaires de l'industrie», a soutenu M. Cauchon en conférence de presse, flanqué du pdg de la nouvelle entreprise de presse «indépendante», Claude Gagnon, qui conserve son rôle de président et éditeur du Soleil.

Gesca et GCM ont entamé des négociations, «très longues et difficiles», il y a cinq mois. M. Cauchon s'est refusé à tout commentaire concernant les dessous des pourparlers. «Il s'agit d'une transaction de nature privée et les détails demeurent confidentiels.» Les sites Web des six quotidiens sont inclus dans la vente.

Selon le Registre des entreprises du Québec, le Groupe Capitales Médias a été constitué lundi dernier. Son secteur d'activité économique est décrit comme une «société de portefeuille» (holding). L'adresse fournie est celle de la firme d'avocats DS Welch Bussières, à Montréal, où M. Cauchon exerce le droit des affaires internationales.

Fils de Charlevoix

Fils de Charlevoix, Martin Cauchon, 52 ans, a «grandi avec Le Soleil», à La Malbaie. Il se souvient de son père menuisier qui le lisait tous les soirs, sur la grande table de la cuisine familiale. D'où, explique-t-il, son fort attachement pour l'information en région et le rôle des journaux comme courroie de transmission de leur vitalité. Groupe Capitales Médias, tient-on à souligner, tire d'ailleurs son nom des villes d'importance, à l'extérieur de Montréal, où le groupe compte un quotidien.

Pour les deux partenaires, il devenait de plus en plus évident que les journaux régionaux ne cadraient plus dans le modèle d'affaires de Gesca, où La Presse+, «un modèle numérique exceptionnel», en menait large. «C'est un secret de Polichinelle que les médias régionaux vivaient un certain inconfort au sein de Gesca, soutient M. Cauchon. Dire qu'ils vivaient un sort incertain est un euphémisme. Tous se demandaient s'il y avait une place pour eux dans ce modèle. Petit à petit, leur personnalité s'est édulcorée.»

«La plateforme numérique de La Presse+ est la plus avancée au monde, mais elle nous convenait de moins en moins, ajoute M.Gagnon. C'est une plateforme qui convient davantage aux très grandes organisations et qui demande énormément de ressources. Nous avions besoin de notre propre écosystème qui tient compte de nos besoins et de notre propre stratégie d'affaires.» Malgré cette nouvelle indépendance, GCM compte conserver des liens avec La Presse+ pour l'échange de textes et une «représentation nationale».

Pour Claude Gagnon, «l'information de niche et de proximité» est une réalité incontournable pour la presse écrite de son groupe. «L'information circule sur les réseaux, partout et de toutes les façons possibles. N'importe qui peut sortir de l'information sur l'Afghanistan en cinq minutes, tout le monde y a accès. L'information de proximité va prendre toute son importance. On va lui donner une vie qui va lui être propre.»

Ce qui ne signifie pas, ajoute-t-il, que les journaux vont «rester dans leur coin, recroquevillés», sans s'ouvrir à l'actualité nationale et internationale.

Aucun changement à court terme

À court terme, Martin Cauchon indique qu'il ne voit pas de bouleversement dans la structure des six quotidiens qui comptent 530employés, dont quelque 200journalistes. Il dit vouloir prendre le temps de rencontrer les équipes de direction et les représentants syndicaux. Le plan d'affaires de GCM ne prévoit «pas de changement dans le contenu demain matin [...]. Les marques de commerce [de chaque journal] demeurent, c'est clair», fait savoir M. Gagnon, fier de la «liberté» retrouvée des six quotidiens.

«Les défis de transformation que vivent les médias demeurent les mêmes, poursuit-il. On va s'asseoir pour trouver des façons communes de les relever.»

Dans les prochaines semaines, le nouveau propriétaire, qui a fait une croix sur la politique, a l'intention de faire la tournée des acteurs économiques des régions desservies par Le Soleil (Québec), La Tribune (Sherbrooke), Le Nouvelliste (Trois-Rivières), Le Quotidien (Saguenay) et La Voix de l'Est (Granby) pour faire la promotion de son plan de match.

«Il y a un besoin d'information régionale de premier plan, pour rendre le pouls économique, social et culturel des régions. Je suis très optimiste, j'y crois fondamentalement», conclut-il.

Le papier, un support pertinent

La transaction entre Gesca et le Groupe Capitales Médias devrait assurer la survie, du moins pour quelques années, du journal papier, avant qu'une décision soit prise sur une migration ou non vers le numérique.

«Le modèle papier est encore intéressant, mais il est en transition dans les grands centres urbains, au Québec et partout dans le monde. Il tient toujours la route davantage en régions. Ce qui signifie que nous avons du temps devant nous pour analyser le modèle, le revoir s'il le faut et, éventuellement, aller vers une plateforme numérique», explique l'ex--ministre fédéral du Revenu et de la Justice Martin Cauchon.  

 

=> Martin Cauchon en quelques dates

  • Né le 23 août 1962, à La Malbaie
  • Licence en droit civil de l'Université d'Ottawa et maîtrise en droit de l'Université d'Exeter, en Angleterre
  • Élu député de la circonscription fédérale d'Outremont le 25 octobre 1993
  • Président de l'aile québécoise du Parti libéral entre 1993 et 1995
  • Ministre du Revenu national et de la Justice en 2002
  • Termine quatrième dans la course à la chefferie du Parti libéral du Canada remportée par Justin Trudeau, en 2013

=> Le Soleil en quelques dates

  • 1896 - Le Soleil est publié pour la première fois le 28 décembre.
  • 1948 - Vente à l'homme d'affaires Joseph-Oscar Gilbert
  • 1974 - Vente du journal par les frères Gabriel et Guy Gilbert à Jacques Francoeur (Unimédia)
  • 1977 - En août, grève des journalistes qui durera jusqu'en juillet 1978.
  • 1984 - Transformation en quotidien du matin
  • 1987 - Vente au magnat de la presse Conrad Black (Hollinger)
  • 1992 - Seconde grève des journalistes
  • 2000 - Vente au Groupe Gesca, propriété de la famille Desmarais
  • 2006 - Passage au format compact
  • 2015 - Le 18 mars, vente au Groupe Capitales Médias, propriété de l'ex-ministre fédéral Martin Cauchon

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer