Hydro-Québec: feu vert pour une première ligne de 735 kV en 20 ans

La date pour lancer les travaux de 1,2... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

La date pour lancer les travaux de 1,2 milliard $ n'est pas arrêtée.

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Michel Corbeil</p>

(Québec) Hydro-Québec a obtenu un feu vert de la Régie de l'énergie en vue de l'aménagement d'une ligne à haute tension, sa première ligne de 735 kilovolts (kV) à ériger en plus de 20 ans.

La Régie a discrètement donné sa bénédiction au projet, vendredi. Sa décision est tombée la même journée où elle a autorisé la société d'État à augmenter de 2,9 % ses tarifs.

La date pour lancer les travaux de 1,2 milliard $ n'est pas arrêtée. Cela pourrait survenir cet été. Reste cependant à décrocher les recommandations du Bureau des audiences publiques sur l'environnement et celles de la Commission de protection du territoire agricole. Ce qu'Hydro présente comme une formalité.

La dernière ligne de 735 kV d'Hydro a été construite en 1994, en provenance de la Baie James. Celle qui sera en chantier dans un proche avenir fera 400 kilomètres.

Elle reliera le poste Chamouchouane, au Lac-Saint-Jean, à celui de Bout-de-l'île, dans l'est de Mont-réal. Ce sera d'ailleurs la première fois qu'une ligne de 735 kV sera construite sur l'île.

Pour les dirigeants de la société, les installations sont plus que nécessaires. Les centrales de La Romaine, sur la Côte-Nord, commencent à entrer en production et les éoliennes ajoutent à la puissance disponible. Avec le nouveau lien, la «capacité de transport sera grandement améliorée [...] et désengorgera le réseau».

Depuis quelques années, Hydro est aux prises avec des surplus énergétiques et les lignes existantes sont «à pleine capacité». La ligne «Chamouchouane-Bout-de-l'île» ne manquera pas d'ajouter à la capacité d'exporter l'hydroélectricité vers les États-Unis.

L'investissement est considérable, mais Hydro-Québec estime qu'en réduisant les pertes d'énergie, il se paiera en... quatre ans. Selon ses prévisions, la réalisation des installations créera 1000 emplois à temps plein pendant les cinq années de construction.

Critiques de la CAQ

En matinée, le chef de la Coalition avenir Québec (CAQ) est revenu sur la hausse des tarifs d'électricité. François Legault a accusé le premier ministre Philippe Couillard de «se cacher derrière la Régie de l'énergie» en refusant d'intervenir pour bloquer l'augmentation au niveau de l'inflation, soit 1,5 %.

Mais M. Legault s'est fait virulent à l'endroit d'Hydro et du gouvernement en commentant le congédiement d'un employé-cadre soupçonné de fraude. «Ce n'est pas vrai que les Québécois vont payer une augmentation de 2,9 % pendant qu'on se fait voler chez Hydro-Québec. M. Couillard devra nous dire ce qu'il va faire pour [arrêter] cette corruption chez Hydro.» 

Aux médias, le caquiste n'a pas voulu nuancer ses propos. «Il y a beaucoup de rumeurs sur l'allocation des contrats. Il serait temps que le Vérificateur mette son nez là-dedans.»

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer