L'ex-proprio des 3 Brasseurs lorgne l'édifice du Diamant

Nick Apostolatos entretient encore un intérêt pour développer... (Photothèque Le Soleil, Erick Labbé)

Agrandir

Nick Apostolatos entretient encore un intérêt pour développer un ou deux restaurants ainsi que des condos, en supposant que le projet du Diamant avorte.

Photothèque Le Soleil, Erick Labbé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Il n'y a pas que Jean Pilote et Robert Lepage qui trépignent d'impatience en attendant la décision du gouvernement sur le financement du projet de Théâtre Le Diamant. Nick Apostolatos, ex-propriétaire des 3 Brasseurs, convoite le bâtiment... depuis 2011.

Le restaurant Les 3 Brasseurs de la Grande Allée aurait bien pu se trouver à la place D'Youville. À l'époque, le restaurateur Nick Apostolatos faisait de cet emplacement stratégique son premier choix pour établir une franchise dans le Vieux-Québec. Près d'une entente, il s'était fait damer le pion par un certain Robert Lepage et Ex Machina. L'entreprise s'est donc rabattue sur l'emplacement actuel du commerce, soit l'ancien restaurant Aux Vieux Canons.

L'homme d'affaires a vendu ses parts des 3 Brasseurs à ses associés il y a un an, après avoir passé quelques années dans la capitale pour y implanter la bannière. De retour à Montréal depuis pour y développer de nouveaux concepts, il n'a pas oublié l'ancien YMCA, qui comprend le dépanneur Jac & Gill, la pizzéria Il Theatro, Chez L'Autre, Brasserie française et les étages au-dessus laissés vacants depuis plusieurs années.

M. Apostolatos y verrait «un ou deux restaurants» au rez-de-chaussée et des condos aux niveaux supérieurs. Un projet réel, pas un simple voeu pieux. «Oui, on a [toujours] un intérêt pour développer des restaurants à cet endroit», a-t-il confirmé au Soleil cette semaine.

John Vasilakos, son représentant à Québec, maintient la pression pour obtenir les locaux et assure que son client «peut acheter cash» s'il le souhaite. La possibilité de louer est aussi étudiée. M. Vasilakos a communiqué avec Ex Machina directement pour faire part de leur intérêt, si jamais le projet Le Diamant échoue. Sauf que cette option semble de moins en moins probable.

Les signes positifs pour la salle de spectacle se sont en effet multipliés récemment. La ministre de la Culture, Hélène David, a parlé la semaine dernière de «bonifier» le projet de théâtre. Elle réagissait à la sortie fracassante du pdg du Capitole, Jean Pilote, qui confirmait la fermeture du Cabaret du Capitole et de deux de ses restaurants d'ici la fin avril, mettant ainsi fin à la location des locaux appartenant à Ex Machina.

Le premier ministre, Philippe Couillard, a de plus affirmé, samedi, qu'il souhaitait toujours voir les plans de Robert Lepage se réaliser, parlant d'une annonce pour «bientôt».

L'issue de la saga du Diamant devrait être connue dans les prochaines semaines. Le budget du gouvernement Couillard sera déposé le 26 mars. Toutes les parties devraient alors être fixées, y compris les entrepreneurs de l'ombre qui auraient bien aimé s'y installer.

Sous Jean Charest, les libéraux avaient promis une enveloppe de 30 millions $. Le projet est évalué à 60 millions $.

«Un show» pour mettre de la pression

John Vasilakos n'a pas compris la décision de Jean Pilote de fermer deux de ses restaurants à la fin avril, surtout que le printemps arrive avec les recettes que cela implique. Selon l'agent immobilier, M. Pilote a voulu faire «un show» pour mettre de la pression sur le gouvernement provincial et ainsi accélérer la décision concernant le financement du Théâtre Le Diamant. M. Vasilakos croit que M. Pilote a des intérêts et qu'il lorgne le rez-de-chaussée si jamais la salle de spectacle voit le jour. M. Pilote a expliqué les fermetures de la pizzéria Il Theatro et de Chez l'Autre, Brasserie française par le fait que ces établissements étaient conçus pour être temporaires. Il n'a toutefois pas rappelé Le Soleil à savoir s'il avait des visées dans un éventuel Théâtre Le Diamant. À noter que l'avis de licenciement collectif remis aux employés des deux restaurants peut être reporté jusqu'au 30 décembre.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer