Contrat de 13,6 millions $ pour Davie

Le NGCC Earl Grey devait arriver au cours... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

Le NGCC Earl Grey devait arriver au cours des dernières heures au quai du Chantier Davie Canada à Lévis.

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) La Garde côtière canadienne devient un client assidu de Chantier Davie Canada. Après les brise-glace Des Groseilliers et Louis S. St-Laurent, c'est au tour du navire polyvalent à moyen rayon d'action Earl Grey de passer au chantier naval de Lévis pour bénéficier d'une cure de rajeunissement.

C'est dans le cadre de la Stratégie nationale d'approvisionnement en matière de construction navale (SNACN) - qui prévoit une somme de 360 millions $ pour prolonger la durée de vie de la flotte de la Garde côtière - que le gouvernement fédéral accorde ce contrat de 13,6 millions $ à Chantier Davie Canada.

Les travaux devraient débuter dans les prochains jours et se poursuivre jusqu'en janvier 2016.

Mis en service en 1985, le bateau sera pratiquement remis à neuf. Au programme : le remplacement et la modernisation des moteurs, des machines, des équipements et des systèmes électroniques. La coque sera aussi réparée.

Les travaux seront réalisés dans la plus petite cale sèche de Davie, la cale Lorne. Le chef de la direction de Davie, Alan Bowen, a d'ailleurs fait remarquer qu'il s'agira de la première utilisation de la cale sèche Lorne depuis le programme de construction des frégates pour la Marine royale canadienne dans les années 90.

Basé à Dartmouth en Nouvelle-Écosse, le NGCC Earl Grey est utilisé pour les aides à la navigation, le déglaçage, la recherche scientifique, le sauvetage ainsi que les interventions environnementales. En 1998, il avait participé aux opérations de récupération de l'épave du vol 111 de Swiss Air au large de Peggys Cove en Nouvelle-Écosse.

Selon la responsable du marketing et de la communication de Chantier Davie Canada, ce contrat ne permettra pas, à court terme, de rappeler au travail les 122 travailleurs qui ont été temporairement mis à pied la semaine dernière en raison d'un retard de paiement de l'un des clients du chantier, la compagnie norvégienne Cecon ASA. «Nous comptons sur l'attribution d'un nouveau contrat majeur pour commencer une grande campagne de recrutement», a précisé au Soleil Santane Weill.

Chantier Davie Canada fait actuellement travailler un peu plus d'un millier de personnes.

Pour les travaux de radoub du NGCC Louis S. St-Laurent, le chantier de Lévis avait décroché un contrat de 6,5 millions $ en avril 2014 et de 4,5 millions $ quelques mois plus tard, pour prolonger la durée de vie du NGCC Des Groseilliers.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer