Laurier Québec et Galeries de la Capitale rachètent les baux de Target

La transaction, qui comprend au total les baux... (Photothèque Le Soleil, Erick Labbé)

Agrandir

La transaction, qui comprend au total les baux de 11 magasins Target Canada, est évaluée à 138 millions $.

Photothèque Le Soleil, Erick Labbé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Ivanhoé Cambridge et Oxford Properties rachètent les baux des magasins Target situés à Laurier Québec et aux Galeries de la Capitale.

La transaction, qui comprend au total les baux de 11 magasins Target Canada, est évaluée à 138 millions $. Elle a été approuvée par un tribunal canadien la semaine dernière.

Joint par Le Soleil lundi, le vice-président du volet commercial chez Oxford, propriétaire du centre commercial à Lebourgneuf, assure que son équipe des ventes travaille déjà très fort afin de dénicher de nouveaux joueurs pour remplir les locaux laissés vacants.

«On a décidé de prendre notre propre destinée, on est très content», soutient au Soleil Michel Brouillard. «Nous avons racheté nos cinq baux au pays. Pour les Galeries de la Capitale, nous avons une grosse liste de joueurs qui désirent s'y établir. Nous songeons à scinder le local de 120 000 pieds carrés de Target en trois, en quatre ou en cinq. Éventuellement, je vais être en mesure de faire une annonce là dessus.»

M. Brouillard n'a pas voulu dévoiler le nom de la future bannière qui pourrait s'y installer. «Ça va être des morceaux d'importance», s'est-il contenté de dire. «Il va y avoir toutes les facettes de l'industrie du commerce au détail qui vont être représentées.»

Avant de pouvoir accueillir de nouvelles marques dans les anciens locaux de Target, Oxford devra attendre la fermeture de l'établissement.

Parmi les nouveaux joueurs qui vont faire leur apparition au cours des prochains mois aux Galeries de la Capitale, on trouve Forever 21, Rudsak et Browns Shoes. Plusieurs autres chaînes, comme Victoria's Secret, Hugo Boss, Lululemon, Banana Republic, Old Navy, Zara, Sephora et Puma, sont toujours en pourparlers avec le Groupe Oxford.

Chez Ivanhoé Cambridge, on a préféré ne pas commenter la transaction pour le moment. «Le processus juridique n'est pas encore terminé», souligne le porte-parole Sébastien Théberge. En effet, certains baux entre Target et Ivanhoé Cambridge ne sont toujours pas réglés.

Les 11 baux déjà revendus comprennent notamment les espaces des magasins Target de Laurier Québec, des Galeries de la Capitale, du Square One Shopping Centre de Mississauga, en Ontario, du Oakridge Centre de Vancouver et du Kingsway Mall, à Edmonton.

La société mère de Target, établie à Minneapolis, a annoncé en janvier la fermeture de ses 133 magasins canadiens.

Avec La Presse Canadienne

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer