Exclusif

Des projets non-résidentiels de 4,5 milliards $ dans la région de Québec

La construction du Carrefour Saint-Romuald fait partie des... (Le Soleil, Yan Doublet)

Agrandir

La construction du Carrefour Saint-Romuald fait partie des près de 90 projets en cours que l'organisme de promotion économique Québec International a dénombrés dans la région métropolitaine de recensement de Québec.

Le Soleil, Yan Doublet

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Une fois de plus, l'investissement non résidentiel a fracassé la barre du milliard de dollars en 2014 dans la région métropolitaine de Québec. Une performance qui devrait se répéter en 2015, et ce, malgré une baisse de 12 % de la valeur des permis de bâtir accordés en 2014.

Portrait du secteur... (Infographie Le Soleil) - image 1.0

Agrandir

Portrait du secteur

Infographie Le Soleil

Cinq projets privés non résidentiels majeurs en cours... (Infographie Le Soleil) - image 1.1

Agrandir

Cinq projets privés non résidentiels majeurs en cours

Infographie Le Soleil

«Ça laisse croire que les projets futurs démarreront progressivement, plus particulièrement en deuxième moitié d'année», indique l'économiste principal de Québec International, Louis Gagnon.

À la demande du Soleil, Québec International a réalisé un inventaire des projets non résidentiels en cours ou annoncés sur le territoire de la région métropolitaine de recensement (RMR) de Québec qui couvre principalement le territoire des villes de Québec et de Lévis. 

L'organisme de promotion économique a dénombré près 90 projets en cours dont la valeur totale est évaluée à 4,5 milliards $. Des projets qui prendont fin cette année ou qui se prolongeront pendant une ou deux années de plus. Qu'il suffise de penser à l'érection de l'amphithéâtre, à la construction du Carrefour Saint-Romuald à Lévis, à l'expansion des Galeries de la Capitale, à l'aménagement de nouveaux locaux pour bureaux à la SSQ Groupe financier ou à la construction des nouvelles installations d'ABB dans l'Espace d'innovation Michelet, située à l'angle des autoroutes Félix-Leclerc et Henri-IV.

Québec International a aussi répertorié plus de 100 projets qui sont encore dans les cartons des promoteurs, mais qui ont déjà fait l'objet d'une annonce publique. «Des projets qui, selon nos évaluations, généreront des investissements de 1,7 milliard $ sur une ou plusieurs années», signale Louis Gagnon en précisant que ce montant ne pourrait être que la pointe de l'iceberg, puisque toutes les informations concernant certains projets majeurs déjà annoncés ne sont pas connues.

Pensons, entre autres, au futur hôpital universitaire sur les terrains de l'Enfant-Jésus, aux tours du Groupe Dallaire et de Cominar sur le boulevard Laurier, à la reconstruction du Manège militaire et aux futurs projets du Port de Québec et de l'Aéroport international Jean-Lesage.

Par ailleurs, en jetant un oeil sur l'ensemble du territoire des régions administratives de la Capitale-Nationale et de la Chaudière-Appalaches, Québec International dénombre actuellement plus de 300 projets majeurs en cours et annoncés qui généreront des investissements de 12 milliards $ au cours des prochaines années. Parmi ces projets, notons les parcs éoliens sur la Côte-de-Beaupré et dans Charlevoix, la construction de l'autoroute 73 en Beauce et le développement résidentiel et hôtelier autour du Massif de Charlevoix.

Légère baisse de 3,4 %

Selon Statistique Canada, l'investissement non résidentiel dans la RMR de Québec a connu une légère baisse de 3,4 % en 2014 par rapport à 2013. Il a quand même affiché 1,1 milliard $. Une différence d'à peine 38,7 millions $ avec l'année précédente.

Selon Louis Gagnon, la performance de 2013 était difficile à atteindre ou à dépasser, car il s'agissait d'une année record.

Si les dépenses en immobilisation dans le secteur institutionnel ont connu une croissance de 2,8 % en 2014, ce fut une autre histoire pour les secteurs industriel (- 18 %) et commercial (- 2,9 %).

«Encore dans une phase de reprise en 2014, les manufacturiers pourraient intensifier leurs dépenses en 2015», croit Louis Gagnon. «L'accroissement des nouvelles commandes, combinées aux opportunités qu'offriront l'agrandissement du parc industriel de Saint-Augustin et la réalisation de l'Espace d'innovation Michelet, constitueront des facteurs favorables aux dépenses en immobilisation», signale M. Gagnon. 

«Pour ce qui est du secteur commercial en 2015, des annonces de fermeture ont secoué l'industrie en début d'année, mais la réaction des grands centres commerciaux n'a pas tardé, annonçant leur ferme intention de moderniser leurs infrastructures», ajoute-t-il en rappelant le projet de 50 millions $ d'Ivanhoé Cambridge pour moderniser Place Ste-Foy et les intentions du promoteur immobilier de dépenser des millions de dollars pour donner une cure de jeunesse à Laurier Québec.

Quant au secteur institutionnel, il devrait continuer d'avoir le vent en poupe.

«Une dizaine de projets ont pris fin en 2014, ajoutant plus d'un million de pieds carrés d'espaces de bureaux. Le bas taux d'inoccupation et les taux de rendement favorables sont des atouts pour lancer de nouveaux projets en 2015. Des projets ont récemment démarré ou sont dans le dernier droit dans leur processus de prélocation dans les secteurs de Lebourgneuf, de Sainte-Foy et de Lévis», souligne l'économiste principal de Québec International.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer