L'après-CLD: les secteurs traditionnels laissés pour compte

Les immigrants composaient 25 % de la clientèle... (PHOTO ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

Les immigrants composaient 25 % de la clientèle du CLD

PHOTO ARCHIVES LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) L'entrepreneur Stéphan Lepage, dernier président du conseil d'administration du Centre local de développement (CLD) de Québec, soupçonne que la Ville de Québec veut concentrer son aide au développement économique local sur les projets «innovants ou du secteur numérique» qui passionnent le maire, Régis Labeaume.

S'il reconnaît le potentiel de ce créneau, lui qui a fait fortune avec la vente de Telweb dans les années 2000, M. Lepage croit que les sociétés de capital de risque et les investisseurs privés sont mieux placés pour aider ces précurseurs, qui connaissent bien les nombreux outils mis à leur disposition et n'apprécient pas les grosses structures. «Comme entrepreneur, aller voir un fonctionnaire, ce n'est jamais le fun», dit-il.

En contrepartie, M. Lepage craint que les entrepreneurs des secteurs plus traditionnels soient «laissés à eux-mêmes» dans la nouvelle entité, dont les détails ne sont pas connus, même pas décidés à l'heure actuelle.

Il donne l'exemple des immigrants, qui composaient tout de même 25 % de la clientèle du CLD. Souvent, ils vont former une petite entreprise qui emploie deux à cinq employés. Rien de spectaculaire, mais quand il y en a plusieurs, cela suffit à stimuler une économie régionale, plaide l'homme d'affaires. «Ils travaillent. Ils font vivre cinq familles. Sinon, ça prendrait cinq familles pour les faire vivre», résume-t-il.

Sans vouloir faire le procès du CLD de Québec, le président et chef de la direction de la Chambre de commerce et d'industrie de Québec, Alain Aubut estime que le CLD, dans l'ensemble, avait livré la marchandise, mais qu'il avait pris, au fil des ans, «de plus en plus de mandats en périphérie de sa mission première», notamment dans le secteur communautaire et de l'économie sociale.

«Dans ces secteurs, le CLD a fait de belles choses. Il y a eu de belles réussites. Il a réussi à créer de l'emploi à des gens. C'était important ce qu'il faisait. Je ne dis pas le contraire, mais ce n'est plus prioritaire dans le contexte actuel», affirme M. Aubut en soulignant qu'il faudra trouver une façon de venir en aide aux projets de nature plus communautaire.

Préoccupation de la Chambre de commerce

«Il faut trouver un moyen de répondre rapidement aux besoins des entrepreneurs», affirme Alain Aubut.

Depuis que le CLD de Québec a fermé ses portes, le 31 décembre, des entrepreneurs cognent à la porte de la Chambre de commerce et d'industrie de Québec et de l'organisme de promotion économique Québec International pour obtenir de l'aide. Malheureusement, ni la Chambre, ni Québec International ne peuvent faire grand-chose pour eux.

La balle est dans le camp de la Ville de Québec qui a pris la relève du CLD et qui gère maintenant le développement économique local sur son territoire.

«D'ici le prochain trimestre, nous devrions être en mesure de trouver des façons de répondre aux entrepreneurs. Nous sommes à trouver des pistes de solution avec la Ville de Québec et d'autres partenaires», indique au Soleil M. Aubut en précisant que le vide actuel à Québec dans le développement économique local le «préoccupait» sans toutefois l'inquiéter outre mesure. «Il faut comprendre que nous sommes dans une phase de transition d'un ancien à un nouveau modèle d'aide et d'accompagnement des entreprises.»

En attendant, la Ville de Québec est à mettre sur pied une «escouade» temporaire pour voler au secours des entrepreneurs qui ne savent plus à quel saint se vouer. Un budget de 600 000 $ a été débloqué pour embaucher cinq employés contractuels qui feront partie du groupe tactique. Une ligne téléphonique (418 641-6736) a été mise en service par les entrepreneurs

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer