Deux autres SuperClub Vidéotron ferment leurs portes à Québec

Depuis la mi-janvier, le club vidéo de Charlesbourg... (Photothèque Le Soleil, Pascal Ratthé)

Agrandir

Depuis la mi-janvier, le club vidéo de Charlesbourg n'offre plus de location aux cinéphiles et espère se départir de ses 25 000 DVD et Blu-Ray restants d'ici le 1er février, date à laquelle il fermera définitivement boutique.

Photothèque Le Soleil, Pascal Ratthé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) La période noire se poursuit pour les clubs vidéo dans la région de Québec, alors que deux autres SuperClub Vidéotron fermeront leurs portes.

Le SuperClub Vidéotron situé au 15020, boulevard Henri-Bourassa à Charlesbourg ainsi que celui du 2190, avenue Larue, à Beauport, cesseront leurs activités au cours du mois de février.

Depuis la mi-janvier, le club vidéo de Charlesbourg n'offre plus de location aux cinéphiles et espère se départir de ses 25 000 DVD et Blu-Ray restants d'ici le 1er février, date à laquelle il fermera définitivement boutique pour faire place, selon nos informations, à un Dollarama.

La fermeture de ce SuperClub Vidéotron serait principalement une question d'affaires et non de rentabilité, assure une employée préférant garder l'anonymat. Une offre aurait été mise sur la table que le propriétaire, Denis Serré, n'aurait pas pu refuser. Selon nos informations, M. Serré demeurerait cependant propriétaire du bâtiment.

«Le club vidéo était rentable», assure l'employée. «Pour nous, ce magasin-là est entre deux magasins très proches [8465, boulevard Henri-Bourassa et 1200, rue de la Faune] qui appartiennent au même propriétaire. Notre clientèle va donc se répartir dans les deux autres succursales.»

L'employée concède cependant que la situation des clubs vidéo n'est pas rose depuis deux ans, mais elle refuse de dire que la situation est dans le «rouge». «On n'est pas encore rendus là», soutient-elle. «Notre année record était 2010» et les gens utilisaient déjà les sites de visionnement en ligne comme Netflix.

Depuis 2008, plus de la moitié des clubs vidéo ont disparu au Québec.

Le SuperClub Vidéotron situé au 15020, boulevard Henri-Bourassa compte six employés. Ils seront relocalisés dans les autres succursales du propriétaire.

M. Serré, qui possède toujours 17 SuperClub Vidéotron au Québec, avait aussi fermé cet été son SuperClub Vidéotron situé à l'intersection du boulevard René-Lévesque et de l'avenue Belvédère. Le Soleil n'a pas été en mesure de le joindre puisqu'il était en voyage.

Quant au SuperClub Vidéotron situé à Beauport, la fermeture définitive est prévue pour le 28 février. La vente de fermeture est en cours depuis le 16 janvier. L'établissement compte une dizaine d'employés. Certains employés ont déjà été relocalisés dans d'autres succursales.

Les deux établissements, à Charlesbourg et à Beauport, ont des propriétaires distincts.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer