Un bond dans les dépenses à Saint-Augustin

Alors que le maire Marcel Corriveau (photo) défend... (Photothèque Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve)

Agrandir

Alors que le maire Marcel Corriveau (photo) défend sa gestion, Me François Marchand, avocat spécialisé en politique municipale, est d'avis que Saint-Augustin est responsable d'au moins 50 % de sa situation en ce qui concerne les sommes qu'elle a dépensées depuis 2013.

Photothèque Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

(Québec) Le montant versé à l'agglomération de Québec par Saint-Augustin a augmenté trois fois plus vite que ses dépenses de proximité depuis 2008. Mais la tendance s'est inversée depuis deux ans, alors que l'administration Corriveau a fait bondir ses dépenses.

«Saint-Augustin est au moins à 50 % responsable de sa situation», lance l'avocat spécialisé en politique municipale, François Marchand, en parlant des sommes dépensées depuis 2013 par la municipalité en difficultés financières.

Ce dernier a en effet calculé que de 2014 à 2015, la hausse des dépenses de proximité a été de 15,3 %.

Pendant ce temps, la facture pour l'agglomération, considérée par le maire Marcel Corriveau comme la raison de la hausse de taxes annoncée de 25 %, a augmenté de 13 %.

M. Marchand a calculé que pour 2015, Saint-Augustin a par exemple augmenté ses dépenses pour l'aménagement et l'urbanisme de 21 % et celles des loisirs et de la culture de 26 %. «Tous ces services sont dispensés par la Ville de Saint-Augustin, et on ne peut blâmer la Ville de Québec pour de telles augmentations», estime l'avocat qui fait part de son calcul et de ses commentaires dans une lettre ouverte.

Le Soleil a aussi appliqué le même calcul et constaté qu'entre les budgets 2013 à 2014, les dépenses de Saint-Augustin ont augmenté de 11 % alors que le bon pour la facture d'agglomération approchait 8 %.

Les frais d'agglomération comprennent des services en commun avec Québec et L'Ancienne-Lorette comme les pompiers, la police ou le transport en commun, par exemple.

Facture en hausse

Si la hausse plus importante des dépenses propres à Saint-Augustin s'observe ces deux dernières années, le maire Marcel Corriveau a toutefois raison de dire que la facture de l'agglomération a bondi depuis 2008.

Près de 115 % de hausse depuis 2008. En argent sonnant, la quote-part est passée de 11,6 millions $ à 25 millions $ prévu en 2015. Pour la même période, les dépenses de la Ville passaient de 21,2 millions $ à 29 millions $, en hausse de 37 %.

Si cette somme a augmenté davantage en pourcentage que les frais d'agglomération pour les budgets 2014 et 2015, elle s'était plutôt maintenue entre 2008 et 2013 et a parfois baissé d'une année à l'autre, notamment en 2011.

Depuis qu'il a annoncé le 22 décembre une hausse de taxes de 25 % pour 2015, le maire Marcel Corriveau n'a cessé de défendre sa gestion et de tenir responsable la hausse à ses yeux déraisonnable de la quote-part à verser à l'agglomération. Encore mercredi, il a défendu certains investissements comme le complexe sportif de 30 millions $ actuellement en construction.

«On s'est donné les équipements qu'on devait donner à nos citoyens, qu'ils nous ont demandé et qu'on aurait le moyen de payer si c'était pas de la quote-part qui a explosé», a dit M. Corriveau. «Si on payait 15 millions $ comme à Longueuil, on n'aurait aucun problème avec les investissements qu'on a fait ou avec les finances de la Ville. On serait une ville riche, ce qu'on devrait être.»

=> POINT DE VUELitige des taxes entre Québec et Saint-Augustin: ce qui est vrai et ce qui l'est moins

Hamad au rassemblement: Labeaume ne s'en offusque pas

Régis Labeaume n'est pas offusqué du fait que le ministre Sam Hamad entend participer au rassemblement citoyen de Saint-Augustin dimanche.

«On s'est vu hier [mercredi], on en a parlé. Il n'y a aucun problème pour moi. Il va là à titre d'élu et à titre de payeur de taxes», a commenté le maire de Québec à propos d'un rassemblement prévu devant l'hôtel de ville de Saint-Augustin.

Le maire Marcel Corriveau et des citoyens du groupe 25pourcent.com veulent avec ce qu'ils appellent «l'Opération carton jaune» interpeller le ministre Hamad et le ministre des Affaires municipales, Pierre Moreau, pour dénoncer la hausse de taxes de 25 % qu'ils attribuent à la façon de calculer la facture d'agglomération qui sera de 25 millions $ en 2015.

Mercredi, M. Hamad, ministre responsable de la région, mais aussi citoyen de Saint-Augustin, a dit travailler de près avec son collègue Moreau afin de trouver une «solution équitable» à l'épineux dossier des quotes-parts. «On est en mode solution», a-t-il dit, estimant «énorme» la hausse de taxes de 25 %.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer