Ivanhoé Cambridge investit 50 millions $ à Place Ste-Foy

Des détaillants, déjà bien implantés à Place Ste-Foy,... (Photothèque Le Soleil, Yan Doublet)

Agrandir

Des détaillants, déjà bien implantés à Place Ste-Foy, profiteront de ce coup de rajeunissement pour agrandir, déménager ou encore revoir leurs espaces.

Photothèque Le Soleil, Yan Doublet

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Dans le cadre d'une première phase de travaux de modernisation, Ivanhoé Cambridge a annoncé, hier, un investissement de l'ordre de 50 millions $ au centre commercial Place Ste-Foy à Québec.

Le vice-président Centres commerciaux pour le Québec, Jean... (Le Soleil, Yan Doublet) - image 1.0

Agrandir

Le vice-président Centres commerciaux pour le Québec, Jean Landry (à droite) et le directeur de Place Ste-Foy, Donald Larose

Le Soleil, Yan Doublet

De nouvelles bannières, dont Lululemon et Nespresso, s'y installeront bientôt. Des détaillants déjà bien implantés à Place Ste-Foy profiteront de ce coup de rajeunissement pour agrandir, déménager ou encore réaménager leurs espaces. C'est le cas pour Atmosphère-Sports Experts, Gap et les magasins de chaussures Jean-Paul Fortin et Chaussures Browns. De plus, de nouveaux restaurants seront installés dans des espaces plus conviviaux, aérés et confortables, notamment dans les espaces qui seront libérés par le départ prochain du magasin Les Ailes de la mode.

Les travaux se mettront en branle dans les prochaines semaines et se poursuivront jusqu'au milieu de l'année 2016.

Lululemon, une entreprise canadienne spécialisée dans l'habillement sportif et particulièrement celui destiné à la pratique du yoga, accueillera ses premiers clients à compter du printemps prochain. Dans le cas de Nespresso, il faudra patienter jusqu'au printemps 2016.

Cet investissement de 50 millions $ n'est qu'une première étape, a insisté, hier, le directeur de Place Ste-Foy, Donald Larose. «Nous accueillons de nouvelles marques excitantes comme Lululemon et Nespresso. D'autres suivront plus tard. Nous allons les identifier le moment venu.» Place Ste-Foy devra notamment trouver de nouveaux locataires pour prendre la relève du magasin Holt Renfrew qui fermera bientôt ses portes.

«Les espaces vacants laissés par Les Ailes de la mode et Holt Renfrew [68 000 pieds carrés] nous offre l'occasion d'introduire dans le marché de Québec de nouveaux locataires distinctifs tout en répondant aux besoins des locataires existants qui veulent s'agrandir ou apporter des changements à leur commerce», a expliqué le vice-président, Centres commerciaux (Québec) d'Ivanhoé Cambridge, Jean Landry.

Bras immobilier de la Caisse de dépôt et placement du Québec, Ivanhoé Cambridge est propriétaire de Place Ste-Foy. Un centre commercial en bonne santé, assure Donald Larose. Pas moins de 8,6 millions de visiteurs y ont les pieds en 2014. Le taux d'occupation du centre commercial dépasse 90 % et les ventes moyennes annuelles sont de plus de 665 $ le pied carré. «Notre priorité, c'est de s'assurer que l'on offre la meilleure expérience de magasinage possible à nos clients et le meilleur produit», a souligné Donald Larose.

Laurier Québec

Ivanhoé Cambridge est aussi le maître des lieux à Laurier Québec. Et là encore, des investissements seront bientôt annoncés, a promis Jean Landry.

«Au cours des prochaines semaines, nous ferons une annonce pour de nouveaux investissements qui seront réalisés à Laurier Québec. Le centre commercial fera l'objet d'un repositionnement et sera remis au goût du jour.»

Jean Landry a parlé de «réfections importantes» et d'«investissements majeurs» qui seront faits à Laurier Québec, vraisemblablement en 2016.

«Chez Ivanhoé Cambridge [dont le portefeuille d'actifs totalise plus de <saxo:ch value="226 128 168"/>40 milliards $], nous investissons dans les centres commerciaux qui sont dominants dans leur marché. Place Ste-Foy et Laurier Québec font partie du groupe», a signalé Jean Landry en précisant qu'il valait encore la peine d'investir dans les centres commerciaux même si le commerce en ligne gagne continuellement du terrain.

«Le commerce en ligne est là pour rester. C'est inévitable. Il permet notamment aux consommateurs d'être mieux informés avant de faire un achat. Il est donc complémentaire à l'expérience de magasinage. Dans le monde de la mode, rien ne pourra remplacer l'expérience d'achat sur place parce que les gens aiment voir la coupe d'un veston et apprécier la texture d'un vêtement.»

Jean Landry a indiqué que l'annonce d'un investissement de 50 millions $ à Place Ste-Foy visait à renverser la vapeur et à briser l'élan des mauvaises nouvelles qui circulent dans les médias au sujet du commerce de détail.

«Oui, il y a des locaux vacants. Oui, il y a des départs. Nous ne le nions pas. Nous voulons tout simplement ramener un peu de positif dans tout ça.»

«Une autre étape» pour Atmosphère

Martin Boucher a ouvert son premier magasin Atmosphère au Québec à Place Ste-Foy en 2001. «Nous passons maintenant à une autre étape», a confié le pdg de Groupe Boucher Sports qui possède 24 magasins Sports Experts, Atmosphère, InterSport, Hockey Experts et L'Entrepôt du hockey au Québec.

Groupe Boucher Sports investira au-delà de 3 millions $ pour faire passer de 16 900 à 25 000 pieds carrés la superficie de son magasin de Place Ste-Foy qui ajoutera la bannière Sports Experts à celle d'Atmosphère.

Aux 65 emplois existants, une quinzaine d'autres seront créés au moment de la réouverture du commerce, le 1er novembre 2015, dans les anciens locaux du magasin Les Ailes de la mode.

«Nous allons bénéficier de 90 pieds de façade à l'entrée du centre commercial. C'est très intéressant», fait-il remarquer en soulignant que les fermetures de commerces de grande surface offrent des opportunités aux commerçants, comme lui, qui veulent prendre de l'expansion. «Les promoteurs immobiliers sont à la recherche de détaillants qui connaissent du succès et qui sont disposés à mettre à exécution des projets d'investissements. Moi, ça fait 30 ans que j'évolue dans le commerce de détail et les cycles - les bons comme les mauvais -, je connais ça. Ceux qui ont su ajuster leur modèle d'affaires et qui continuent de le faire se retrouvent, aujourd'hui, en excellente position.»

Le futur magasin Atmosphère-Sports Experts fera une place de choix aux technologies numériques et à l'interactivité. «Nous allons proposer un nouveau concept de magasin à nos clients», a indiqué Martin Boucher.

Des puces seront introduites dans les produits. Dans une espadrille, par exemple. Le client pourra la saisir, la placer devant un scanneur et, sur un écran, consulter les spécifications techniques de l'espadrille de son choix et vérifier sa disponibilité en magasin.

***

En bref

Qui est Nespresso?

Nespresso, c'est bien plus que ses porte-parole célèbres, George Clooney, John Malkovich et Penélope Cruz. Une filiale du groupe Nestlé, Nespresso commercialise des machines et des capsules de café depuis 1986. En 2000, la société dont le siège social a pignon sur rue à Lausanne, en Suisse, se lance dans l'aventure de l'ouverture de commerces dans lesquels les consommateurs trouvent la gamme de produits Nespresso. À la fin de 2013, Nespresso peut compter sur un réseau de 320 boutiques dans une soixantaine de pays.

Nespresso fera son entrée «exclusive» à Québec dans les murs de Place Ste-Foy au printemps de 2016. L'entreprise possède déjà un petit point de vente à Laurier Québec dans le magasin La Baie.

«L'intention de la chaîne est de proposer aux consommateurs de la région de Québec un magasin de destination où elle offrira l'ensemble des produits rattachés à la bannière Nespresso», explique Jean Landry, vice-président, Centres commerciaux (Québec) d'Ivanhoé Cambridge.

Il y a quatre boutiques Nespresso à Montréal et une à Ottawa.

***

L'éventualité d'un cinéma examinée

«Nous sommes à regarder toutes les éventualités», indique Jean Landry, vice-président, Centres commerciaux (Québec) d'Ivanhoé Cambridge, le propriétaire de Place St-Foy et de Laurier Québec. «Je ne suis pas ici pour vous confirmer qu'un cinéma s'en vient», s'est-il empressé de préciser aux médias. «Je vous dis que nous sommes à regarder toutes les opportunités.»

Dans son plan de «métamorphose» de Place Ste-Foy, Ivanhoé Cambridge veut accorder une place plus grande à la restauration. Pas seulement à la restauration rapide. L'objectif étant évidemment de garder les consommateurs le plus longtemps possible dans le centre commercial.

Les Galeries de la Capitale ont leur parc récréatif. Pourquoi pas un cinéma à Place Ste-Foy? Pour les plus jeunes, rappelons qu'il y a déjà eu un cinéma aux abords de Place Ste-Foy. Aujourd'hui, le magasin DeSerres occupe les lieux. Ouvert en 1965, le cinéma (trois salles, 950 places) avait fermé ses portes en 1999.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer