White Birch: les syndiqués votent à 81 % en faveur de l'offre patronale

La décision a été prise de comptabiliser les... (Photothèque Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve)

Agrandir

La décision a été prise de comptabiliser les votes des syndiqués uniquement, répondant ainsi à la requête des retraités de ne pas comptabiliser leurs votes sur la proposition patronale.

Photothèque Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Le dernier chapitre et la conclusion de la saga des employés de l'usine Stadacona du consortium Black Diamond-White Birch s'écriront dans les prochains jours, car le dépouillement des votes des syndiqués donne un résultat de 81 % en faveur de la proposition de règlement faite par l'employeur au sujet des régimes de retraite.

Alors que les exécutifs des trois syndicats attendaient le jugement du juge Robert Mongeon jeudi, la décision a été prise de comptabiliser les votes des syndiqués uniquement, répondant ainsi à la requête des retraités de ne pas comptabiliser leurs votes sur la proposition patronale.

«Nous pouvons pousser un soupir de soulagement», affirmait Guy Riel, président du syndicat des papetiers, en entrevue téléphonique au Soleil. «Nous pouvons voir la lumière. Les exécutifs syndicaux avaient hâte que toute cette histoire finisse. Nous sommes tous heureux que nos membres aient suivi nos recommandations sur la proposition. Les résultats le montrent bien.»

En milieu de soirée, Renaud Gagné, directeur adjoint du syndicat Unifor qui représente les syndiqués de l'usine, attendait encore le jugement. Pour lui, en ne tenant compte que des votes des employés, l'employeur n'a plus de raison de compléter les derniers détails concernant les régimes de retraite afin de les enregistrer et d'y ajouter les sommes promises.

«C'est une question de jour pour approuver les derniers éléments des textes, affirmait-il. La proposition est acceptée, l'argent pourra être déposé comme les sommes dues aux retraités.» Des calculs seront faits pour chaque retraité dans les prochains jours pour ajuster les rentes de manière rétroactive. Normalement, leur rente devrait grimper dans les alentours de 70 %, alors qu'elle n'est que de 55 % actuellement depuis la décision de la compagne de se placer sous la protection de la loi sur l'insolvabilité au printemps 2010.

Il restera à savoir si le 5,4 millions $ que l'employeur a enlevés des 11 millions $ serviront à bonifier la rente des employés non syndiqués. Le consortium versera 41 millions dans le régime de retraite, dont une partie pour la bonification des rentes.

Reste aussi à voir si le gouvernement du Québec maintiendra sa promesse de verser 35 millions $ pour un programme d'amélioration des équipements dans l'usine Stadacona. L'entente sur les régimes de retraite de l'usine de Québec lie aussi les travailleurs dans les usines FF Soucy, de Rivière-du-Loup, et Papier Masson, de Gatineau.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer