White Birch: dissension entre retraités et syndiqués

La rencontre de mercredi matin n'a pas réussi... (Photothèque Le Soleil, Patrice Laroche)

Agrandir

La rencontre de mercredi matin n'a pas réussi à rapprocher les syndiqués et les retraités de l'usine Stadaconna du consortium Black-Diamond White Birch au sujet des négociations entourant les régimes de retraite.

Photothèque Le Soleil, Patrice Laroche

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

(Québec) Les syndiqués et les retraités ne sont pas sur la même longueur d'onde au sujet des négociations entourant les régimes de retraite à l'usine Stadacona du consortium Black Diamond-White Birch. La rencontre de mercredi matin n'avait, semble-t-il, rien pour rapprocher les parties.

«Le syndicat tente de nous faire porter l'odieux d'une décision par un vote alors que la direction du syndicat ne nous a jamais consultés depuis 2011», clamait le représentant du regroupement des retraités, Gilles Bédard.

Ayant l'impression que les retraités se font manipuler, M. Bédard dénonce à la fois l'employeur et le syndicat parce que son groupe n'a jamais été consulté sur l'avenir des régimes de retraite. S'il réclame la consultation, c'est qu'il juge nécessaire que les retraités fassent partie de la solution négociée.

En froid depuis mai 2011

Pire, avant la rencontre de mercredi, M. Bédard soutenait que Renaud Gagné, directeur adjoint du syndicat Unifor, ne lui avait jamais adressé la parole depuis le 25 mai 2011. «Je ne suis pas un antisyndicaliste, j'ai été 20 ans dans le syndicat, avoue M. Bédard. Actuellement, je ne fais plus confiance aux syndicats et à l'employeur.»

M. Gagné nie avoir tenu les retraités dans l'ignorance pendant le processus qui dure depuis plus de trois ans.

L'avocat des retraités, Me Jocelyn Morency, et celui des syndiqués, Richard Bertrand, ont eu de nombreux échanges de courriels dans les dernières semaines, notamment en ce qui a trait à l'entente proposée par le consortium Black Diamond-White Birch.

On apprend dans ces échanges de courriels, dont Le Soleil a obtenu copie, que les retraités ont été avisés le 7 janvier de la réunion pour expliquer la proposition. Cependant, le document patronal n'a été remis par écrit que le 9 janvier et, puisqu'il comportait une portion très technique, les syndicats de l'usine Stadacona ont choisi d'expliquer les détails de vive voix, ce qui serait plus facile à comprendre.

Contestation du vote

Toutefois, Me Morency écrivait le 9 janvier qu'il «ne faudrait pas que le vote se tienne sans que les retraités aient pu mûrir leur décision, alors que le syndicat détient l'information depuis plus de deux semaines. Dans le cas contraire, la validité de leur vote pourrait possiblement être contestée.»

La décision de contester le vote des retraités semblait avoir été envisagée même avant la tenue de l'assemblée de mercredi matin.

Parmi les éléments que syndiqués et retraités devaient soupeser pour prendre leur décision, il y avait la somme de 35 millions $, dont la moitié pour la bonification des rentes de retraites. De plus, un autre montant de 11 millions $, promis par l'employeur, était amputé de

5 millions $, de sorte que l'employeur aurait à verser 41 millions $ sur 15 ans au lieu de

46 millions $ dans le nouveau régime qui pourrait être enregistré dans les prochains jours si l'entente est finalement approuvée.

«Ce 5 millions $ manquant, c'est comme si l'employeur venait nous arracher un autre petit bout de peau», a lancé M. Gagné. Il ajoutait que le choix des syndiqués se résumait presque à accepter un peu moins ou à passer encore quelques années dans des procédures judiciaires avec le risque de tout perdre.

Rappelons que le sort des régimes de retraite de l'usine de Québec lie aussi les travailleurs dans les usines FF Soucy, de Rivière-du-Loup, et Papier Masson, de Gatineau. Actuellement, les retraités reçoivent 55 % de leur rente, mais avec l'entente, la rente pourrait atteindre les 70 %.

Yves Therrien

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer