Exclusif

Nouvel amphithéâtre: cinq semaines sans salaire pour des agents de sécurité

À partir de la fin octobre, et ce,... (Photo Patrice Laroche, archives Le Soleil)

Agrandir

À partir de la fin octobre, et ce, jusqu'à la première semaine de décembre, aucun agent de sécurité de Gentel travaillant à l'amphithéâtre - une dizaine d'employés - n'a touché de salaire.

Photo Patrice Laroche, archives Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Les 350 employés de l'entreprise Sécurité Gentel n'ont jamais été payés avant la période du temps des Fêtes. Parmi eux, on trouve notamment des agents de sécurité du nouvel amphithéâtre ainsi que de l'hôtel de ville de Québec.

«Cinq semaines de travail, en plus de nos vacances accumulées, c'est ce que la compagnie nous doit», soutient, furieux, un ex-employé de Sécurité Gentel, qui estime que certains travailleurs ont perdu jusqu'à 6000 $.

Le nombre de semaines sans salaire versé varie d'un employé à l'autre. Certains travailleurs ont cessé de travailler après quatre semaines dans certains secteurs du Québec; «eux, ils ont été avertis de la situation», ajoute celui qui travaillait pour la firme depuis trois ans.

À partir de la fin octobre, et ce, jusqu'à la première semaine de décembre, aucun agent de sécurité de Gentel travaillant à l'amphithéâtre - une dizaine d'employés - n'a touché de salaire. Le 9 décembre, la société Sécurité Gentel s'est mise sous la protection de la Loi sur la faillite et l'insolvabilité en déposant un avis d'intention en vue de faire une proposition d'arrangement avec ses créanciers.

«Gentel payait par chèque et le chèque du mois de novembre a rebondi», raconte au Soleil l'employé interrogé, qui oeuvre aujourd'hui pour l'entreprise de sécurité Garda. «Un peu plus tard dans le même mois, nous avons eu une lettre du propriétaire nous disant que la compagnie va très bien, de ne pas s'inquiéter. Nous avons alors continué de travailler. Et soudainement, sans que personne nous avertisse, le bureau de Québec était fermé. Et aucune réponse au siège social de la compagnie à Sherbrooke. Tout le monde avait disparu...»

Au syndicat des Métallos, responsable des employés de Sécurité Gentel, la situation n'est aucunement une surprise. «Je sentais ça venir depuis un bon moment», confie Stéphane Néron, représentant au Syndicat des Métallos. «Il y avait déjà beaucoup de litiges.

«Le seul droit que nous avons en ce moment, puisqu'ils ne sont pas en faillite, c'est de déposer un grief... mais déposer un grief à une compagnie qui n'est pas solvable, ça vaut ce que ça vaut», ajoute M. Néron. «À l'heure qu'on se parle, nous avons reçu une proposition [aux créanciers]. Sécurité Gentel doit des cotisations syndicales et des cotisations d'assurance collective. [...] Il y a effectivement des employés qui n'ont pas été payés. On travaille actuellement en partenariat avec un comité paritaire. Je sais que tous les contrats ont été transférés à de nouvelles agences de sécurité.»

Nouveaux appels d'offres

À la mi-décembre, la Ville de Québec a fait appel à l'entreprise Garda pour terminer tous les contrats qui étaient octroyés à Sécurité Gentel. «L'entreprise avait plusieurs contrats avec la Ville», confirme David O'Brien, porte-parole à la Ville de Québec. «Comme c'est prévu dans une formule d'appel d'offres public, lorsqu'un fournisseur n'est plus en mesure d'offrir la prestation de services du contrat, la Ville peut recourir à un autre fournisseur. [...] C'est l'entreprise qui est l'employeur des employés et non la Ville, il ne faut pas oublier ça!» La Ville promet de retourner en appel d'offres au cours des prochaines semaines.

Le siège social de Sécurité Gentel était basé à Sherbrooke. L'entreprise possédait également des bureaux à Montréal et à Québec. Les lignes téléphoniques de l'entreprise ont été coupées. Le président de la firme, Regent Shank, n'a pas répondu aux messages du Soleil.

Sécurité Gentel faisait notamment affaire à Québec, en Gaspésie, à Sherbrooke et à Montréal.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer