Médecin spécialiste et commis d'épicerie, des emplois en demande à Québec d'ici 2020

Dans sa boule de cristal, CareerBuilder évalue que... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

Dans sa boule de cristal, CareerBuilder évalue que près de 20 000 emplois seront créés dans la région de Québec entre 2015 et 2020.

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Au cours des cinq prochaines années, la région de Québec aura un besoin criant de conducteurs d'équipement lourd, de médecins spécialistes et de commis d'épicerie.

En cette fin d'année 2014, la société CareerBuilder, qui gère entre autres le site d'emplois CareerBuilder.ca, dresse un palmarès des cinq métiers et professions qui seront les plus demandés d'ici 2020. Elle a fait l'exercice pour les principales régions métropolitaines au Canada, dont celle de Québec.

CareerBuilder y prévoit une croissance de 18 % de la demande pour des conducteurs d'équipement lourd, un métier dont le salaire horaire moyen se chiffre à 26,21 $.

Au deuxième rang, arrivent les médecins spécialistes. Les experts de CareerBuilder s'attendent à une augmentation de 17 % du nombre d'emplois de médecins spécialistes dans la région de Québec.

Suivent ensuite les techniciens de réseau informatique (16 %) et les travailleurs des services communautaires et sociaux (15 %). Dans le premier groupe, le salaire horaire moyen se situe à 23,29 $. Dans le second, il se chiffre à 22,10 $.

Les commis d'épicerie et les étalagistes seront aussi grandement demandés au cours des cinq prochaines années. CareerBuilder entrevoit une croissance de 11 % du nombre d'emplois dans cette catégorie d'ici 2020. Le salaire moyen d'un commis d'épicerie ou d'un étalagiste dépasse de quelques sous seulement le salaire minimum au Québec (10,35 $) pour afficher 10,91 $.

Québec en fin de peloton

Pour ce qui est de la région de Montréal, le top trois des professions ou des métiers qui afficheront la plus forte croissance entre 2015 et 2020 sont les agents de développement économique et les consultants en marketing (16 %), les techniciens de réseau informatique (16 %) et les travailleurs des services communautaires et sociaux (13 %).

Par ailleurs, c'est dans la région métropolitaine d'Edmonton (8 %) que la croissance de l'emploi sera la plus forte au Canada au cours des cinq prochaines années. Celle de Calgary suit à 7 %.

La région métropolitaine de Québec se classe au cinquième rang à égalité avec ses consoeurs de Montréal et d'Ottawa-Gatineau avec une croissance attendue de l'emploi de 4 %. Dans sa boule de cristal, CareerBuilder évalue que près de 20 000 emplois seront créés dans la région de Québec entre 2015 et 2020.

En plus d'Edmonton et Calgary, la région de Québec est devancée par celles de Regina (6 %), de Saskatoon (6 %), de Toronto (5 %), Winnipeg (5 %) et de Vancouver (5 %). Elle fait mieux que Halifax (3 %).

«L'emploi s'est accru en moyenne de 21 300 par mois dans les six mois se terminant en novembre, et nos constatations montrent que les employeurs continueront à créer des emplois, à un rythme régulier, dans divers secteurs et régions», a indiqué le directeur de CareerBuilder Canada, Mark Bania. «Il est important que les demandeurs d'emploi soient conscients des tendances de croissance du marché du travail alors qu'ils examinent leurs possibilités dans les années à venir, surtout s'ils sont à l'école, ont l'intention de reprendre des études ou envisagent de changer de carrière.»

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer