TSO3 pourra vendre son stérilisateur d'appareils médicaux aux États-Unis

Le pdg de TSO3, Ric Rumble... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

Le pdg de TSO3, Ric Rumble

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) L'attente en aura finalement valu la peine pour TSO3, une entreprise de Québec spécialisée dans la fabrication d'équipements de stérilisation pour les hôpitaux.

En effet, la compagnie a annoncé, mercredi, qu'elle avait reçu le feu vert de l'agence réglementaire américaine - la Food and Drug Administration (FDA) - pour vendre son produit vedette au pays de Barack Obama. Ce produit vedette, c'est le Sterizone VP4, un stérilisateur à basse température d'instruments médicaux. Pendant près de trois ans, la FDA a étudié le Sterizone VP4 sous toutes ses coutures.

«Il s'agit d'une journée de grande importance pour la compagnie», s'est réjoui, mercredi, le pdg de TSO3, Ric Rumble. «La société s'est donnée comme mission d'établir LA nouvelle référence en stérilisation en milieu de santé. Cette autorisation réglementaire représente une étape significative dans la réalisation de cet objectif.»

«Tout au long du long processus d'autorisation, nous avons poursuivi une stratégie visant à soutenir notre avantage marqué en ce qui a trait aux revendications d'usage par rapport aux solutions existantes en matière de stérilisation à basse température. Conséquence directe de cette stratégie, TSO3 est maintenant en mesure de commercialiser un produit homologué sur l'important marché américain, avec des revendications d'usage qui correspondent ou dépassent celles de tous les produits concurrentiels», a expliqué M. Rumble.

«Avec l'autorisation en main, nous concentrerons nos énergies à renforcer ses opérations et à débuter des activités commerciales ciblées aux États-Unis. Alors que des discussions de commercialisation avec des partenaires potentiels sont toujours en cours, nous entendons gérer directement le lancement initial de notre produit de façon à accroître la valeur pour nos actionnaires tout en finalisant la revue des alternatives stratégiques.»

L'attente pour l'obtention de cette bénédiction n'a pas été facile pour la petite entreprise qui, au troisième trimestre de son exercice financier 2014, affichait des revenus de 98 545 $ et une perte nette de 1,4 million $. L'hiver dernier, la compagnie avait dû mettre à pied près de la moitié de ses 65 employés.

Mercredi, à la Bourse de Toronto, la valeur de l'action de TSO3 (TSX: TOS) a clôturé à 1,54 $.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer