Les pistes de Stoneham fermées pour une troisième fin de semaine

Les quelque 150 membres du Syndicat des employé-e-s... (Photothèque Le Soleil, Yan Doublet)

Agrandir

Les quelque 150 membres du Syndicat des employé-e-s de la station de ski Stoneham ne peuvent plus travailler. Pas de remontée mécanique, pas de patrouille, pas d'enneigement, pas d'entretien des pistes, donc.

Photothèque Le Soleil, Yan Doublet

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Pour une troisième fin de semaine consécutive, les amateurs de planche à neige et de ski ne pourront pas profiter des pentes de la station touristique Stoneham.

À l'image de la fin de semaine dernière, des autobus seront disponibles pour transporter les clients mécontents vers le Mont-Sainte-Anne. «Il n'y a pas beaucoup de gens qui ont utilisé les autobus, et ce, même si le service est gratuit», a déclaré un employé de la station, ajoutant que les skieurs continuent de se plaindre. Les départs pour le Mont-Sainte-Anne, samedi et dimanche, sont prévus à 8h30. Retour à 15h.

À l'approche des vacances des Fêtes, le temps commence à presser pour trouver une entente, reconnaît le président du syndicat, Luc Forbeaux. Les négociations n'ont toujours pas repris entre les deux parties. «Nous sommes toujours dans l'attente», affirme M. Forbeaux. Les deux parties échangent toujours de l'information par l'intermédiaire d'une conciliatrice.

Plus tôt cette semaine, le propriétaire de la station de ski de Stoneham, Resorts of the Canadian Rockies, a souligné au Soleil «faire de son mieux afin de trouver une solution le plus rapidement possible. Nous apprécions la patience dont fait preuve la communauté. Ce n'est pas une situation facile. Nous travaillons pour avoir quelque chose de juste pour notre équipe, nos membres, la communauté et nos partenaires».

Les pentes sont inaccessibles aux amateurs de plein air en raison du lock-out décrété par Resorts of the Canadian Rockies le 26 novembre. Par la suite, les syndiqués avaient voté en faveur d'une grève générale illimitée. Ce sont 150 travailleurs - 200 en période de pointe - qui sont dans l'attente. Seuls les employés de la montagne sont en lock-out, pas ceux des autres entreprises de la station touristique, dont l'hébergement.  Avec David Rémillard

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer