De l'eau au moulin pour le Groupe Germain Hospitalité

«Dans le meilleur des mondes, nous aimerions être... (Photo fournie par Groupe Germain Hospitalité)

Agrandir

«Dans le meilleur des mondes, nous aimerions être capables de mettre en chantier six autres hôtels ALT au cours des deux prochaines années au Canada» - Jean-Yves Germain, le coprésident de Groupe Germain Hospitalité

Photo fournie par Groupe Germain Hospitalité

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Le Groupe Germain Hospitalité a tout le carburant nécessaire pour lui permettre de poursuivre sa conquête du Canada.

«Dans la vie, ça ne va même pas toujours à la vitesse que nous voulons. Dans le meilleur des mondes, nous aimerions être capables de mettre en chantier six autres hôtels ALT au cours des deux prochaines années au Canada», affirme au Soleil Jean-Yves Germain, le coprésident de Groupe Germain Hospitalité, une entreprise familiale de Québec qui possède et exploite les hôtels-boutiques Le Germain et les hôtels ALT.

Les nouveaux marchés convoités par ALT sont ceux de St-John's, de Regina, de Saskatoon, d'Edmonton, de Vancouver et de Victoria.

Le concept ALT a vu le jour en 2007, avec l'ouverture du premier hôtel au Quartier DIX30, suivi d'un second établissement à Québec l'année suivante. L'expansion de la bannière s'est ensuite poursuivie rapidement alors que trois établissements ont ouvert leurs portes à l'aéroport de Toronto (2012), à l'aéroport de Halifax (2013) et à Montréal-Griffintown (2014). Trois autres hôtels ALT ouvriront leurs portes au cours des prochaines années, soit à Winnipeg (2015), à Ottawa (2016) et à Calgary (2017).

Identique à 2011

Mercredi, le Groupe Germain Hospitalité annonçait la conclusion d'une nouvelle ronde d'investissement totalisant 80 millions $. Un montant identique à celui récolté lors d'une première campagne tenue en 2011.

La plupart des investisseurs privés et institutionnels qui avaient cru en Christiane et Jean-Yves Germain il y a trois ans ont remis de l'argent sur la table. Parmi eux, la Caisse de dépôt et placement du Québec - qui rajoute 15 millions $ à son investissement initial de 10 millions $ -, Investissement Québec, Le Capitale Groupe financier et L'Industrielle-Alliance.

Au Fonds d'investissement Alt Canada s'ajoute, cette fois, le Fonds de solidarité FTQ et DNA Capital, une banque d'affaires ayant pignon sur rue à Montréal qui a agi à titre de courtier financier en regroupant des investisseurs privés québécois et européens. «Nous accueillons de nouveaux partenaires européens qui apporteront une expertise du monde hôtelier.»

Les fondateurs de l'entreprise ne possèdent plus que 16 % du capital de la société ALT Canada. «Il est clair que nous n'avions pas les capacités financières pour réaliser tous les projets que nous avons en tête pour le marché canadien. L'apport de nos partenaires est inestimable. Nous sommes choyés de pouvoir compter sur eux autour de la table. Ils ont confiance en nous et en notre modèle d'affaires. Ils nous accordent également une grande marge de manoeuvre», rend compte Jean-Yves Germain.

En plus de ses hôtels ALT, le Groupe Germain Hospitalité possède cinq hôtels-boutiques Le Germain à Québec, à Montréal, à Toronto (2) et à Calgary. L'entreprise annonçait, en septembre dernier, la construction d'un nouvel établissement à Ottawa. «Avec cette bannière, nous voulons couvrir deux nouveaux territoires, ceux d'Halifax et de Vancouver.»

Outre la famille Germain, le Groupe Germain Hospitalité (700 employés) compte un partenaire principal, Daniel Gauthier, le propriétaire du Massif de Charlevoix et cofondateur du Cirque du Soleil.

***

Un hôtel près de l'amphithéâtre? Pas tout de suite

«Un jour, ça sera un secteur qui sera probablement intéressant.»

Le Groupe Germain Hospitalité n'a pas l'intention, du moins pour le moment, de construire un hôtel à proximité de l'amphithéâtre de Québec.

«L'activité économique qui l'entoure n'est pas nécessairement encore là. Le secteur n'est pas assez mûr pour un hôtel», affirme le coprésident de l'entreprise, Jean-Yves Germain. Ce dernier participe d'ailleurs aux travaux du comité mis sur pied par la Ville de Québec pour repenser le secteur d'ExpoCité.

«Nous avons toujours un faible pour Québec. C'est le berceau de l'entreprise. Nos hôtels vont très bien.»

Les parents de Christiane et de Jean-Yves, Victor et Huguette Germain, ont jeté les bases de l'entreprise à la fin des années 50.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer