La maison Kent vendue pour 2,75 millions $

La vente de la célèbre maison patrimoniale datant... (Photothèque Le Soleil, Patrice Laroche)

Agrandir

La vente de la célèbre maison patrimoniale datant de 1648 - qui appartenait au Consulat général de France - a été conclue mardi.

Photothèque Le Soleil, Patrice Laroche

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

(Québec) Un entrepreneur de Beauce et d'importants promoteurs immobiliers de Toronto impliqués dans le défunt projet d'amphithéâtre à Markham pouvant accueillir une équipe de la LNH ont mis la main sur la maison Kent, dans le Vieux-Québec, pour la somme de 2,75 millions $. La vente de l'immeuble du Consulat général de France a été scellée au début de la semaine.

«La transaction a eu lieu hier [mardi]», a confirmé mercredi l'attachée de presse du Consulat, Yasmine Berthou, ajoutant que l'ambassadeur français au Canada, Philippe Zeller, s'est déplacé à Québec pour l'occasion. Affichée à 3 millions $, la célèbre demeure patrimoniale datant de 1648 a été vendue légèrement en dessous du prix demandé, soit à 2,75 millions $.

Selon les informations recueillies par Le Soleil, c'est une compagnie à numéros immatriculée en septembre et formée de trois actionnaires qui a fait l'acquisition du 25, rue Saint-Louis. Il s'agit de Gilbert Trudeau, propriétaire de RCM Habitations modulaires à Saint-Benoît-Labre, Crisru Holdings Limited et Michael Jeremy Investments Limited. Ces deux dernières entreprises sont liées à Christopher Bratty du groupe ontarien Remington.

Celui-ci a été fondé par Rudy Bratty et ses quatre fils, dont Christopher, surnommé «Chris». Le groupe est connu à Toronto comme un important promoteur immobilier ayant largement contribué à développer les banlieues de la Ville reine. En 2013, alors que le projet d'amphithéâtre à Markham était toujours vivant, les Bratty s'étaient portés garants de la moitié du prêt de 325 millions $ nécessaires pour la construction des infrastructures sportives.

Quant à Gilbert Trudeau, il a déjà occupé les fonctions de premier vice-président de la Chambre de commerce de Saint-Georges. Il a quitté son poste en 2010 en raison de son engagement au sein de l'Association libérale fédérale de Beauce dont il assurait la présidence. 

Impossible de connaître les projets des nouveaux propriétaires de l'ancienne maison du Duc de Kent puisqu'ils n'ont pu être joints mercredi. De plus, la date du déménagement du Consulat général de France n'a pas été fixée, précise Mme Berthou. Celui-ci devrait élire son nouveau domicile au 500, Grande Allée Est, à proximité du ministère des Relations internationales et du ministère de la Culture du Québec. 

La mise en vente de la Maison Kent a fait couler beaucoup d'encre, notamment en France où des députés y étaient opposés. Ils soutenaient que renoncer à «ces locaux chargés d'histoire» pourrait être interprété comme «un désengagement de la France à l'égard du peuple québécois».

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer