Le bras de fer se poursuit à la station touristique Stoneham

La réouverture sept jours sur sept de la... (Le Soleil, Yan Doublet)

Agrandir

La réouverture sept jours sur sept de la station touristique Stoneham, prévue pour vendredi, est sérieusement compromise alors que les négociations stagnent entre Resort of Canadian Rockies et ses employés, en lockout depuis le 26 novembre.

Le Soleil, Yan Doublet

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

(Québec) La neige continue de s'accumuler sur les pentes de Stoneham, mais le bras de fer entre la station touristique et ses employés privera vraisemblablement les skieurs de la région d'en profiter pour une deuxième fin de semaine consécutive.

La réouverture sept jours sur sept de la station, prévue pour vendredi, est sérieusement compromise alors que les négociations stagnent entre Resort of Canadian Rockies et ses employés, en lockout depuis le 26 novembre.

Jointe mardi par Le Soleil, la porte-parole de l'entreprise, Lisa Marie Lacasse, a répété que l'offre soumise la semaine dernière aux employés de Stoneham était «finale et globale». Même si la station semble catégorique dans son refus de revoir son offre, Mme Lacasse affirme que Resort of Canadian Rockies a bon espoir que le conflit se règle rapidement, grâce à des séances de conciliation.

Un optimisme que ne partage pas le président du syndicat des employés de la station touristique, Luc Forbeaux. «Hier après-midi, on est allé devant l'employeur. Plus hermétique que cela, ça ne se peut pas», dénonce-t-il, soulignant que le syndicat a proposé de faire des concessions. «Nous, on déplore l'attitude de la station, il n'y a aucune ouverture à toute forme de changement dans l'offre.»

Le président du syndicat prévient que le conflit se prolongera tant et aussi longtemps que la station restera campée sur son offre de la semaine dernière. «Notre mandat est clair et sans appel et on a l'appui des employés. Si l'employeur ne bouge pas, on risque de passer les grosses semaines de l'hiver en lockout.»

Le président se dit conscient de l'impact négatif que pourrait avoir le conflit de travail sur l'économie de la ville de Stoneham, qui profite énormément de la clientèle du centre de ski. «On ne fait pas ça de gaieté de coeur, mais nos conditions sont indécentes», explique-t-il, déplorant que le salaire moyen des employés de la station de Stoneham soit largement inférieur à celui des autres gros centres au Québec.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer