Oléoduc Énergie Est: Lehouillier s'attend à des retombées limitées

Le maire de Lévis, Gilles Lehouillier... (Photothèque Le Soleil, Yan Doublet)

Agrandir

Le maire de Lévis, Gilles Lehouillier

Photothèque Le Soleil, Yan Doublet

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Stéphanie Martin
Le Soleil

(Québec) Le maire de Lévis estime que les retombées économiques du projet d'oléoduc Énergie Est de TransCanada Pipeline qui doit traverser son territoire sont loin d'être faramineuses.

«TransCanada, tout ce qu'ils veulent, c'est traverser le Québec. À proprement parler, ils n'ont pas de clients au Québec», a lancé le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, en marge d'une conférence de presse mercredi. Selon lui, l'entreprise ne se sent ainsi pas forcée de consulter outre mesure la collectivité.

Les revenus que tirerait la Ville de Lévis du passage de l'oléoduc demeurent incertains. «Ce n'est pas grand-chose comme retombées», a lancé Gilles Lehouillier. «On va regarder ce que ça peut nous rapporter au niveau de la taxation. Mais ce n'est pas énorme.»

«Ça nous rassure»

Le maire fait la comparaison avec l'inversion du flot de pétrole du pipeline 9B d'Enbridge entre North Westover, en Ontario, et Montréal. Un projet que son administration a appuyé. La raffinerie Valero de Saint-Romuald a signé une entente avec le Groupe maritime Desgagnés pour le transport du pétrole entre Montréal et Lévis. Des navires à double coque seront utilisés et permettront de retirer des rails des dizaines de wagons, souligne le maire. «Ça nous rassure de voir que ce n'est pas n'importe quel transporteur. Et Valero a des critères extrêmement sévères sur les navires qui accostent à ses quais. Dans l'arrivage international, ils en refusent.»

Pour lui, il y a une différence entre les projets d'Enbridge et de TransCanada. «Dans le cas d'Enbridge, qu'est-ce qui fait que les gens ont davantage tenu compte des milieux? C'est que les clients d'Enbridge sont au Québec, et ils doivent en tenir compte.»

Les préoccupations de Lévis avec le passage de l'oléoduc touchent la sécurité et la qualité de l'eau. Le maire convient que TransCanada respecte le schéma d'aménagement de la Ville pour le tracé qu'elle a choisi. En effet, le pipeline circulera principalement sur une emprise déjà prévue à cet effet.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer