Pierre Cloutier crée le métier de courtier en services funéraires

Descendant de la famille Cloutier qui oeuvre dans... (Le Soleil, Yan Doublet)

Agrandir

Descendant de la famille Cloutier qui oeuvre dans le secteur des maisons funéraires depuis 1856, Pierre Cloutier voit sa nouvelle entreprise, les Services commémoratifs Pierre Cloutier, comme une forme d'accompagnement pour simplifier les tracasseries lors d'une période difficile.

Le Soleil, Yan Doublet

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Depuis des années, le monde des funérailles vit des transformations. Des maisons funéraires ouvrent leurs portes alors que d'autres ferment boutique. Sans compter les fusions, l'arrivée des coopératives et les rites qui changent avec le temps et les familles qui se transforment.

C'est dans ce contexte de changement que Pierre Cloutier a décidé de se relancer en affaires, toujours dans le secteur funéraire qu'il connaît bien, mais cette fois comme courtier de services funéraires.

«J'ai connu l'époque de l'exposition des corps à la maison, puis celles des salons funéraires de quartier et les regroupements des dernières années, raconte-t-il en entrevue. Il n'y a pas si longtemps, les funérailles se déroulaient en présence du corps de la personne, bien souvent dans une église. Aujourd'hui, 80 % des funérailles se tiennent après la crémation en présence des cendres dans différents lieux sans cérémonie religieuse. J'ai donc décidé d'offrir un service différent de ce que présentent les maisons funéraires traditionnelles.»

Descendant de la famille Cloutier qui oeuvre dans ce secteur depuis 1856, Pierre Cloutier voit sa nouvelle entreprise, les Services commémoratifs Pierre Cloutier, comme une forme d'accompagnement pour simplifier les tracasseries lors d'une période difficile à la suite d'un décès, mais aussi à cause des nombreuses démarches à effectuer en peu de temps.

Il consacrera ses services spécifiquement pour les cas de crémation en ayant des ententes de services avec une entreprise d'incinération. Avec son équipe qui compte quatre personnes, ils répondront aux demandes de la famille avec la préparation des avis de décès, la paperasse pour le certificat de décès, l'incinération du corps, l'urne funéraire et la cérémonie des condoléances qui se passe la plupart du temps dans un climat intime.

«Puisqu'il est possible de régler la majorité des affaires par Internet, mon équipe s'en occupera. Nous rencontrerons les gens chez eux pour la préparation et la signature du contrat, car il faut des autorisations pour effectuer tout cela», explique l'homme d'affaires qui a repris son permis de directeur de funérailles, métier qu'il a exercé de nombreuses années chez Lépine et Cloutier.

L'idée de ce service de courtage et d'accompagnement lui est venue dans les dernières années alors que des amis et des proches lui demandaient son aide à cause de son expertise et de son humanisme. Or, avec la réorganisation des services funéraires axés sur la performance, il souhaite humaniser un peu plus la démarche en rassurant les gens et en offrant un service personnalisé à des coûts moins élevés. Il déplore d'ailleurs une certaine pratique voulant que tous les services autour des funérailles soient payés avant que la cérémonie ait eût lieu.

«Je ne veux pas une approche commerciale, exprime-t-il. Je veux une approche qui mise sur les émotions, les souvenirs et le recueillement et qui se démarque de l'approche actuelle souvent impersonnelle.»

Site Web : www.servicescommemoratifscloutier.com

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer