Le Maurice souffle ses 20 bougies

Le bâtiment du Complexe Maurice Nightclub héberge aussi... (Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve)

Agrandir

Le bâtiment du Complexe Maurice Nightclub héberge aussi le Charlotte Ultra Lounge, la Société Cigare et le Voo Doo.

Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Le Complexe Maurice Nightclub, situé sur la Grande Allée, entend profiter de ses 20 ans pour «redorer son blason».

L'établissement reconnu comme un incontournable du nightlife à Québec tiendra plusieurs activités tout au long du mois de novembre. Dès ce soir, le Maurice Nightclub fêtera sous le signe de la moustache. En collaboration avec les Fiestas Mo Sistas, l'établissement lancera ses festivités dès 18h avec un cocktail dînatoire.

«Il va également y avoir une prestation burlesque pour souligner l'histoire de l'établissement et pourquoi l'endroit se nomme le Maurice», indique au Soleil Cédric Paquet, directeur du complexe réservé aux adultes.

Et pourquoi le Maurice? «En l'honneur de l'ancien premier ministre du Québec Maurice Duplessis, qui autrefois résidait au 575, Grande Allée Est.» Et pourquoi le Charlotte (petite soeur du Maurice, ouvert en 1995)? «Simplement en raison de sa supposée maîtresse qui hanterait toujours les lieux. Nous voulions faire un lien», explique M. Paquet.  

C'est en 1994 que le Maurice Nightclub a accueilli ses premiers oiseaux de nuit, «il n'y avait alors que le Dagobert [comme bar] qui était aussi présent sur la Grande Allée», raconte le directeur. Les plus pessimistes ne croyaient pas qu'il était possible de brasser des affaires dans cette rue, car à l'origine, «elle n'était pas en pleine effervescence».

Vingt ans plus tard, force est de constater que l'idée a porté ses fruits. Environ 400 employés ont travaillé dans la boîte de nuit qui tient aujourd'hui un chiffre d'affaires au-delà du million de dollars.

«Nos années dorées ont été de 2007 à 2010, nous avions un chiffre d'affaires avoisinant les 3 à 4 millions $. Après 2010, ç'a été plus difficile... Aujourd'hui, c'est entre 20 % et 25 % de moins de chiffre d'affaires. Depuis trois ans, l'ancien propriétaire [Denis Pelletier] investissait beaucoup moins. Mais, depuis six mois, nous avons un nouveau propriétaire [Carl Denis] et nous croyons au projet de raviver la flamme au maximum, de redorer le blason», affirme M. Paquet.

Baisse de revenus

En poste depuis seulement six mois, le directeur du Maurice explique que la baisse d'achalandage et de revenus au cours des dernières années est en partie due à l'augmentation des bars en périphérie. «Mais là, la nouvelle administration apporte un vent de fraîcheur, qui va nous permettre d'augmenter notre notoriété. La compétition est très féroce. Il faut faire vivre une ambiance unique aux clients.»

Au cours des dernières années, près d'un million de dollars a été investi sur le bâtiment vieux de 100 ans et en équipement sonore. Environ 100 000 fêtards, composés de 20 % de touristes, chauffent les planches du Maurice Nightclub chaque année.

Le bâtiment, qui est toujours la propriété de Denis Pelletier, héberge aussi le Charlotte Ultra Lounge, la Société Cigare et le Voo Doo.

Pour avoir plus d'information sur les événements à venir : www.mauricenightclub.com

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer