La solidarité internationale passe par une nouvelle vision de l'économie

Joannie Thériault et Jean-Frédéric Moreau sont porte-parole pour... (Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve)

Agrandir

Joannie Thériault et Jean-Frédéric Moreau sont porte-parole pour la région de Québec des Journées québécoises de la solidarité internationale (JQSI)

Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) L'économie, c'est plus que les cotes de la Bourse, le produit intérieur brut ou les mesures d'austérité. Ce sont plein de petits gestes au quotidien permettant à des producteurs locaux de mieux vivre tout en préservant l'environnement.

La solidarité internationale, c'est ce qui permet à des petits propriétaires du sud d'exporter au nord des marchandises dont les revenus changeront une communauté. Ce sont des coopératives qui jetteront les bases de la démocratie dans les pays en développement. Et même ici au Québec avec des entreprises d'économie sociale qui remettent des décrocheurs sur le marché du travail.

Tel est le message que veulent porter Joannie Thériault et Jean-Frédéric Moreau, deux jeunes dans la vingtaine engagés dans des projets de solidarité internationale et porte-parole pour la région de Québec des Journées québécoises de la solidarité internationale (JQSI).

Il faut se parler d'avenir, clament-ils en entrevue en reprenant le thème des JQSI, car l'avenir sera écrit par les jeunes qui discuteront des enjeux que sont l'austérité, l'environnement, la démocratie et les droits de la personne, des sujets où l'économie prend beaucoup de place.

«Est-ce qu'il y aura de l'emploi pour les jeunes dans les prochaines années», lance Joannie, qui répond avec Jean-Frédéric que les mesures d'austérité en Espagne, et les dernières en Allemagne, n'ont pas donné grand-chose d'autre que de l'insécurité.

Selon eux, il faut renverser la vapeur et mettre de l'avant des valeurs pour rendre la société plus juste, plus équitable et surtout remettre l'humain au coeur des préoccupations et des enjeux qui concernent toute la planète, pas seulement les exigences des marchés financiers.

Lancées jeudi par une soirée d'improvisation, les Journées de la solidarité internationale se termineront avec un événement du Festival alimentaire le mardi 18 novembre à l'amphithéâtre Hydro-Québec du pavillon Desjardins de l'Université Laval.

Pour les gens qui s'interrogent sur les effets du commerce équitable et du tourisme durable, il y aura les témoignages de trois stagiaires de retour du Cameroun à la microbrasserie coopérative La Barberie.

Samedi au Musée de la civilisation, ce sera la journée Nord-Sud, un bon moment selon Joannie Thériault et Jean-Frédéric Moreau pour découvrir ce que font les organismes de coopération internationale basés à Québec. Une figure emblématique du Chili brûlée vive lors du coup d'État de 1973, Carmen Gloria Quintana, prendra la parole à 14h lors d'une exposition de photos prises par Rodrigo Rojas, son collègue décédé durant cet événement.

Toute la programmation pour la région de Québec se trouve à cette adresse : http://jqsi.qc.ca/spip.php?rubrique41

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer