Bourse touristique québécoise: un speed dating de 50 millions $

L'«acheteur» torontois John Temple en compagnie des «vendeuses»... (Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve)

Agrandir

L'«acheteur» torontois John Temple en compagnie des «vendeuses» Catherine et Anne Monna de Cassis Monna & filles de Saint-Pierre-de-L'Île-d'Orléans. Ils participaient mardi à l'événement Bienvenue Québec.

Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Une voix se fait entendre au micro. «Il ne reste qu'une seule minute.» Dans le stand, l'acheteur et le vendeur s'empressent de terminer leurs échanges. Huit minutes, ça passe en coup de vent.

L'acheteur se lève et passe au stand suivant. Son nouvel interlocuteur aura huit minutes, à son tour, pour le convaincre que son entreprise touristique possède tous les atouts pour séduire sa clientèle de voyageurs.

Bienvenue à ce speed dating à saveur touristique!

Assis à leur stand, il y a les vendeurs. Du nombre, la Société des établissements de plein air du Québec (SEPAQ) qui fait la promotion du Parc de la Chute-Montmorency, de l'Aquarium du Québec et de Cassis Monna & filles de Saint-Pierre-de-L'Île-d'Orléans. Ils sont 300 fournisseurs de produits touristiques.

Autour d'eux s'agitent des acheteurs comme John Temple, coprésident de la firme torontoise de Temple and Temple qui organise des voyages d'étudiants un peu partout au Canada et aux États-Unis. Ces acheteurs - des agences de voyages, des agences réceptives et des grossistes en circuits de groupe - cherchent des produits à offrir à leur clientèle. Près de 65 % d'entre eux proviennent de l'extérieur du Québec.

«Depuis deux ans, nous développons un volet international», indique Luc Lafrance, le directeur général de la Fédération des transporteurs par autobus qui organise, depuis 26 ans, l'événement Bienvenue Québec. Cette année, la Bourse touristique québécoise accueille sur son parquet une délégation de l'Amérique latine. C'est sans compter les acheteurs venus de l'Europe, de l'Asie et des États-Unis.

À son stand, Jennifer Landry, coordonnatrice aux ventes à la SEPAQ, attendait «son» acheteur. Ce dernier tardait à se pointer à son rendez-vous. Elle ne lui en voulait pas. «Huit minutes, c'est vite!»

À son agenda, elle avait 17 rendez-vous. La plupart avec des acheteurs étrangers. «Ils viennent s'informer de nos activités, de nos tarifs. Parmi eux, il y en a plusieurs qui connaissent déjà nos attractions. Pour d'autres, nous sommes une nouveauté.»

Faire le plein d'idées

De la nouveauté, c'est ce que recherche John Temple qui venait de passer un huit minutes bien calculé avec les soeurs Anne et Catherine Monna de l'entreprise Cassis Monna et filles. Aux étudiants ontariens, il faut leur offrir de la diversité.

«Sans doute en raison de la proximité entre les deux provinces et de la variété du produit touristique québécois - qu'il suffise de mentionner l'histoire du Québec, sa langue et sa culture et les nuits endiablées de Montréal, par exemple -, le Québec est notre destination la plus importante. Je viens donc ici pour faire le plein de nouvelles idées et de nouveaux contacts. Comme Cassis Monna et filles.»

Matchs parfaits

Ça fait déjà quelques années qu'Anne et Catherine Monna se pointent à l'événement Bienvenue Québec. C'est une occasion, pour elles, de réaliser des «matchs parfaits», comme l'exprime Anne.

En effet, le contact entre le vendeur et l'acheteur ne se fait pas au hasard. Ils se sont d'abord présélectionnés. «Nous identifions les clientèles que nous voulons rejoindre et nous convoquons les agences, comme Temple and Temple, qui vont nous permettre de les atteindre», ajoute Catherine Monna. Les productrices de la célèbre crème de cassis avaient planifié une quinzaine de rencontres hier.

En passant, le speed dating ne sert pas seulement aux acheteurs et aux vendeurs à se chanter la pomme et à vendre leur salade. Il se brasse aussi des affaires.

Luc Lafrance estime à près de 50 millions $ la valeur des transactions qui se concluront durant les trois jours de Bienvenue Québec.

Pas encore prêt pour la Chine

Dans les prochaines années, la manne touristique viendra de l'Asie. Le Québec est-il prêt à la recevoir?

«À mon sens, nous ne le sommes pas.» Marc Méténier est directeur chez Jonview Canada, l'un des plus importants voyagistes réceptifs au Canada. Un voyagiste réceptif, précisons-le, achète des services touristiques au Québec pour en faire des produits qui seront ensuite commercialisés dans une cinquantaine de pays par l'entremise de divers partenaires. Jonview Canada est une une filiale de Transat A.T.

Non seulement l'accessibilité aérienne avec la Chine n'est pas encore évidente, mais la langue est un problème. «En Europe, plusieurs pays affichent en chinois. Ce n'est pas encore dans les habitudes ici. De plus, dans les hôtels et les restaurants, par exemple, on s'est adapté au mode culinaire asiatique.»

Et ce n'est pas encore le cas au Québec.

Les régions dans la mire

Pour M. Méténier, le développement touristique du Québec passe par ses régions. Oui, Québec et Montréal demeureront des «incontournables», mais il y a un fort appétit de la part des Européens pour le Québec des régions. 

«Des régions comme l'Abitibi-Témiscamingue ou les Cantons-de-l'Est gagneraient à être mieux connues. Dans le cas de la Gaspésie, disons qu'elle est un peu victime de son succès», a constaté M. Méténier. «La demande est trop forte par rapport à l'offre. La saison touristique est courte en Gaspésie. Y a-t-il des moyens pour l'étendre davantage? Ça reste à voir.»

Finalement, le directeur de Jonview Canada signale que les Européens voyagent de plus en plus individuellement et que l'époque des voyages de groupe semblait révolue. «Ils veulent avoir leur véhicule et aller là où bon leur semble sans nécessairement passer plusieurs jours à Québec ou à Montréal.» 

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer