Villes entrepreneuriales au Canada: Québec au 82e rang

Québec aurait intérêt à s'inspirer, entre autres, des... (Le Soleil, Erick Labbé)

Agrandir

Québec aurait intérêt à s'inspirer, entre autres, des villes de Thetford Mines, de Saint-Georges et de Rivière-du-Loup qui font nettement mieux qu'elle à ce chapitre.

Le Soleil, Erick Labbé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Selon la Fédération canadienne de l'entreprise indépendante (FCEI), la ville de Québec a des croûtes à manger si elle désire figurer parmi les meilleurs endroits au pays pour démarrer ou faire croître une entreprise en 2014. La capitale aurait intérêt à s'inspirer, entre autres, des villes de Thetford Mines, de Saint-Georges et de Rivière-du-Loup qui font nettement mieux qu'elle à ce chapitre.

La FCEI dévoilait, jeudi, son classement des villes entrepreneuriales. 

À partir d'un indice composé de 14 indicateurs regroupés dans trois catégories (la présence entrepreneuriale, les perspectives entrepreneuriales et les politiques entrepreneuriales), l'étude fait ressortir les forces et les faiblesses de 121 agglomérations et régions métropolitaines de recensement (RMR) de plus de 20 000 habitants. Pour chaque ville ou RMR analysée, une cote relative sur 100 est attribuée.

Sur le podium, on retrouve la ville Lloydminster (72,4) et les banlieues de Calgary (70,8) et d'Edmonton (68,1). À noter que les huit premières places appartiennent à des agglomérations et régions albertaines. Saskatoon et Collingwood (Ontario) complètent le top 10.

Suivent deux villes de la région de la Chaudière-Appalaches, Thetford Mines (11e rang, 64) et Saint-Georges  (12e rang, 63). 

La ville de Québec n'apparaît qu'au 82e rang avec une cote d'à peine 50 sur 100. Rivière-du-Loup  (26e rang, 59) et Rimouski (56e rang, 54) ont mieux fait que Québec au classement de la FCEI. 

Quant à la ville de Montréal, elle a droit au bonnet d'âne. Elle ferme la marche au  121e rang avec une cote de 37,2 sur 100.

«En ce début de la Semaine de la PME, il est important de saluer les villes comme Thetford Mines et Saint-Georges qui s'illustrent pour l'importance qu'elles accordent aux PME de leur territoire. Ces deux villes offrent notamment un environnement fiscal particulièrement accueillant pour les entreprises», a signalé la vice-présidente principale et porte-parole nationale de la FCEI, Martine Hébert.

«Cette année, Thetford Mines s'est aussi démarquée par son adhésion à PerLe, un site d'information en ligne qui permet aux entreprises de consulter les permis et licences requis pour démarrer et développer une entreprise sur un territoire donné. Nous invitons d'ailleurs toutes les municipalités du Québec à emboîter le pas à cette initiative qui facilite grandement la vie des entrepreneurs», a-t-elle indiqué.

«Quant à elle, Saint-Georges présente une proportion importante d'entrepreneurs qui considère que l'administration est sensible à la réalité des PME. Le dynamisme entrepreneurial se remarque aussi par le bon nombre de permis de construction émis au cours de l'année», a mentionné l'économiste principal de la FCEI, Simon Gaudreault.

À la lumière des résultats de l'analyse, les principaux reproches adressés à la ville de Québec visent principalement le taux d'impôt foncier et le coût de l'administration municipale.

Pour consulter le classement des villes entrepreneuriales de la FCEI et le rapport complet : goo.gl/EH0lcb

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer