Services municipaux: les dépenses augmentent plus vite à Québec

Québec est plus dépensière en culture et loisirs,... (Infographie Le Soleil)

Agrandir

Québec est plus dépensière en culture et loisirs, en collecte des déchets, en déneigement, en voirie, en administration. Mais elle fait plutôt bien en gestion des eaux usées et des égouts, et en collecte des matières recyclables, avec une première, quatrième et quatrième position respectivement pour ces trois services.

Infographie Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Stéphanie Martin
Le Soleil

(Québec) Les citoyens de Québec continuent de payer leurs services municipaux beaucoup plus cher que leurs concitoyens des autres grandes villes québécoises. Et les dépenses croissent à un rythme accéléré dans la capitale.

Classement général du coût des services... (Infographie Le Soleil) - image 1.0

Agrandir

Classement général du coût des services

Infographie Le Soleil

Coût de l'administration et dépenses totales... (Infographie Le Soleil) - image 1.1

Agrandir

Coût de l'administration et dépenses totales

Infographie Le Soleil

Pour la deuxième année consécutive, le palmarès des coûts des services municipaux met en lumière la situation problématique de Québec. Sur le plan des services, Québec (9e) se situe tout au bas du classement des 10 plus grandes villes, juste avant Montréal (10e), avec des coûts 16,8 % plus élevés que dans les autres municipalités, ce qui la place au 535e rang sur 766. 

=> Carte interactive du palmarès des municipalités

C'est un moins bon score que l'an passé, alors que les services étaient 15 % plus dispendieux dans la capitale qu'ailleurs. Si l'on tient compte de sa richesse foncière, Québec fait un peu mieux, avec une septième place sur 10.

Ce n'est toutefois rien comparé à la métropole, qui croupit au fond du classement, avec ses services offerts à un coût 55,4 % plus élevé que dans les autres villes de son groupe de référence.

Coût du service de police, d'incendie et de... (Infographie Le Soleil) - image 2.0

Agrandir

Coût du service de police, d'incendie et de loisir et culture

Infographie Le Soleil

Coût du service de collecte des déchets, d'assainissement... (Infographie Le Soleil) - image 2.1

Agrandir

Coût du service de collecte des déchets, d'assainissement des eaux usées, de collecte des matières recyclables, du déneigement et de la voirie

Infographie Le Soleil

Plus forte croissance des dépenses à Québec

Mais on constate déjà qu'une tendance semble être installée, particulièrement à Québec, qui enregistre la plus forte croissance des dépenses totales au cours des quatre dernières années. En effet, le classement démontre que celles-ci ont crû au rythme de 5,9 % en moyenne annuellement depuis 2009, contre seulement 1,3 % à Laval (6e rang), 2,5 % à Longueuil (4e rang), 3,2 % à Montréal (10e rang) et 4,1 % à Lévis (3e rang). Aucune des 10 villes n'a connu une baisse. 

À l'autre bout du spectre, Trois-Rivières (1re) remporte encore cette année la palme, avec un score de - 12,5 %, suivi de près par Lévis (2e). Les Lévisiens déboursent 10,8 % de moins globalement pour leurs services et cela se reflète particulièrement dans l'administration, le service de police, le service incendie, la voirie et la culture et les loisirs.

Cette année, les chercheurs du Centre sur la productivité et la prospérité de l'École des Hautes Études commerciales de Montréal ont analysé le coût de 12 services municipaux: la gestion administrative, la voirie, le déneigement, le service de police, le service de protection contre l'incendie, le traitement des eaux usées, le réseau d'égout, le traitement de l'eau potable, le réseau d'aqueduc, la collecte des déchets, la collecte des matières recyclables et la culture et les loisirs.

Québec est plus dépensière en culture et loisirs, en collecte des déchets, en déneigement, en voirie, en administration. Mais elle fait plutôt bien en gestion des eaux usées et des égouts, et en collecte des matières recyclables, avec une première, quatrième et quatrième position respectivement pour ces trois services.

Les données publiées l'an passé avaient déjà démontré les difficultés de Québec, et le directeur du CPP, Robert Gagné, considère qu'il est normal de ne pas voir beaucoup de changement dans les classements. Ceux-ci seront perceptibles à plus long terme, et on pourra alors apprécier l'évolution des coûts, note-t-il.

Régimes de retraite: Québec et Montréal en pire posture

Sans surprise, Québec et Montréal trônent au sommet de la liste des villes en matière de déficits des régimes de retraite. La capitale devance tout juste la métropole avec un déficit de 1121 $ par habitant. Pour Montréal, ce montant s'élève à 1110 $. Saguenay, Laval et Baie-Comeau occupent le reste du top 5, avec des déficits de 830 $, 762 $ et 707 $.

Lévis se situe quant à elle au 17e rang, avec un déficit de 348 $ par habitant.

Seules trois villes sur les 74 sont en situation de surplus: Sainte-Catherine, dans la région de Montréal, avec 4 $ par habitant, Blainville, avec 26 $, et Drummondville, avec 107 $.

Avantages sociaux

Pour parvenir à ce classement, les chercheurs du Centre sur la productivité et la prospérité (CPP) de l'École des Hautes Études commerciales ont compilé les données fournies au ministère des Affaires municipales dans les rapports financiers transmis par les villes qui ont des régimes capitalisés à prestations déterminées.

Pour le directeur du CPP, Robert Gagné, les chiffres de Montréal et de Québec ne sont pas étrangers au fait que ces deux villes paient une part importante d'avantages sociaux à leurs employés. «C'est dans ces villes-là qu'on constate des écarts assez substantiels entre la rémunération directe [le salaire] et la rémunération globale [les charges et avantages sociaux], dit-il. Ça illustre le partage de la facture entre la Ville et les employés pour le régime de retraite. Quand vous mettez 75 % des cotisations et que l'employé en met 25 %, la décision d'augmenter les cotisations pour combler un déficit est plus difficile à prendre.»

Montréal consacre 35 % aux charges sociales, alors que Québec y investit 24 %. Le poids de ces charges a d'ailleurs augmenté de 4 % depuis 2009, révèlent des chiffres fournis par le CPP.  

Méthodologie

Pour réaliser leur palmarès, les chercheurs du Centre sur la productivité et la prospérité de l'École des Hautes Études commerciales ont recueilli les données compilées dans les rapports financiers des exercices de 2009 à 2012 fournis par les municipalités du Québec au ministère des Affaires municipales. 

Ils ont étudié les données financières, la population, la richesse foncière uniformisée et la rémunération en emploi. Ils ont aussi choisi 12 indicateurs de gestion. Pour chaque indicateur, on a attribué un score. Il est obtenu par le rapport entre le coût d'un service municipal et le coût moyen de ce service dans les villes de même taille. Le score global est quant à lui calculé à partir d'une moyenne pondérée des scores des 12 indicateurs, chaque indicateur disposant d'une pondération relative à son importance.

Les villes ont été divisées en huit groupes pour comparer les municipalités de taille semblable. Les données de 1110 municipalités ont été analysées. Cependant, 344 municipalités ont été exclues du classement car les informations qu'elles ont fournies étaient insuffisantes. La présente édition du palmarès couvre donc 766 municipalités, soit environ 95 % de la population.

Indicateurs de gestion retenus pour établir le score des municipalités

  • Coût de l'administration: dépenses totales de la Ville pour la gestion administrative par habitant
  • Voirie: coût d'entretien d'un kilomètre de voie routière
  • Déneigement: coût de déneigement d'un kilomètre de voie routière
  • Couverture policière: coût du service de police par habitant
  • Protection incendie: coût du service de protection incendie par tranche de 100 000 $ de richesse foncière uniformisée
  • Eaux usées: coût de traitement d'un mètre cube d'eau usée
  • Égout: coût d'entretien du réseau d'égout par kilomètre
  • Eau potable: coût de traitement d'un mètre cube d'eau potable
  • Aqueduc: coût d'entretien du réseau d'aqueduc par kilomètre
  • Déchets: coût du service de collecte des déchets par habitant
  • Recyclage: coût du service de collecte des matières recyclables par habitant
  • Loisir et culture: coût du service de loisir et culture par habitant

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer