ABB: première construction dans l'Espace d'innovation Michelet

Marc Corriveau, directeur général d'ABB Québec, Jean-René Roy,... (PHOTO LE SOLEIL, Pascal Ratthé)

Agrandir

Marc Corriveau, directeur général d'ABB Québec, Jean-René Roy, vice-président d'ABB, le maire de Québec, Régis Labeaume, et Jacques Tanguay, président du Groupe commercial AMT ont procédé jeudi à la première pelletée de terre en vue de la construction du nouvel édifice ABB dans l'Espace d'innovation Michelet.

PHOTO LE SOLEIL, Pascal Ratthé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Sous la pluie, les dirigeants d'ABB Québec ont procédé jeudi à la première pelletée de terre d'un nouvel édifice pour accueillir ses 200 employés et poursuivre sa croissance. Le projet de construction de plus de 20 millions $ lance par le fait même le nouveau parc technologique appelé l'Espace d'innovation Michelet, situé à l'angle des autoroutes Félix-Leclerc et Henri-IV.

La division Québec d'ABB, chef de file en technologies de l'énergie et de l'automatisation, quitte ses locaux du quartier Saint-Roch strictement pour des raisons d'espace. «On n'avait pas tout à fait 60 000 pieds carrés. On va monter à 85 000 pieds carrés, avec possibilité d'expansion», a expliqué le directeur général Marc Corriveau.

ABB Québec est en croissance, a engagé 40 nouveaux ingénieurs les trois dernières années, 18 cette année et compte continuer au même rythme. «On a l'ambition de doubler notre chiffre d'affaires dans les cinq prochaines années. On doit quitter pour des raisons de logistique. Par exemple, on a seulement deux portes pour l'expédition et la réception», illustre M. Corriveau.

Bernard Auger, directeur du Service de développement économique à la Ville de Québec, dit avoir tout évalué avec les gens d'ABB pour garder l'entreprise dans Saint-Roch. «Ils produisent de plus en plus de produits manufacturés, ils ont besoin de camions. Il aurait fallu débâtir des sections du quartier. On est arrivé ensemble à la conclusion que Saint-Roch ne pouvait plus convenir», indique-t-il en confirmant qu'Ubisoft prendra la place laissée vacante par ABB pour absorber une centaine de nouveaux emplois.

Septembre 2015

De son côté, ABB s'est associé avec le promoteur Groupe commercial AMT dans la réalisation du projet de construction à l'Espace d'innovation Michelet. Sur le chantier, Verreault, Dessau et Coarchitecture sont déjà à l'oeuvre. L'inauguration du nouvel édifice est prévue pour septembre 2015.

«On n'a pas tellement de marge de manoeuvre. On a des contrats dans le domaine spatial pour lesquels on a besoin de nos chambres blanches, à environnement contrôlé», souligne M. Corriveau.

Alors qu'il présentait la maquette extérieure du futur bâtiment ABB à la presse jeudi, le directeur général se gardait bien de dévoiler la maquette intérieure en trois dimensions. Vendredi matin, les employés auront la primeur. «S'ils nous demandent d'autres modifications, on va les écouter. La communication aux employées, c'est la priorité numéro 1 de la compagnie.»

M. Corriveau explique que tout le personnel a été sondé pour connaître les besoins et optimiser l'environnement de travail. Il parle de «démocratisation» de la lumière naturelle, d'espaces de socialisation, de tout ce qui est possible pour rendre le milieu plus sain pour la créativité des employés.

«Ce sont des gens très éduqués en général, plusieurs détiennent des doctorats. Il faut savoir les garder. La région de Québec avec l'Université Laval dans l'optique est une bonne pépinière pour l'emploi. Mais on a plusieurs postes à combler. Il y a beaucoup de joueurs à Québec et le recrutement est un défi.»

Par ailleurs, le nouvel édifice ABB vise une certification LEED Argent. M. Auger, de la Ville de Québec, souligne que toutes les entreprises qui seront accueillies dans l'Espace d'innovation Michelet, un parc technologique dit «de nouvelle génération» basé sur le développement durable, devront faire une démarche de certification LEED.

Le site, aussi accessible aux résidents du quartier, offrira des zones vertes, une piste cyclable, des sentiers piétonniers, un centre de la petite enfance, un éclairage de rue intelligent à la DEL.

Pour le maire Régis Labeaume, présent à la conférence de presse, il s'agit «d'un parc technologique et industriel de meilleure qualité pour des entreprises de grande qualité». «Deux cents personnes qui s'installent dans le coin, scolarisées, assez bien rémunérées, les commerces dans le Vieux-Les Saules vont bénéficier de cette arrivée-là. Ça ne pouvait pas mieux commencer.»

ABB investit 20 millions $ dans l'aventure. Et si AMT est propriétaire de la bâtisse, la compagnie a signé un bail pour 15 ans. «En terme de retombées d'investissement, pour nous, c'est 30 millions $ par année. C'est un demi-milliard sur 15 ans qu'on va investir dans la région de Québec», résume M. Corriveau.

Au printemps, ce sera au tour d'Héma-Québec de démarrer un projet de construction, confirme M. Auger, en ajoutant qu'il ne s'agira pas d'un déménagement, mais d'installations supplémentaires, notamment pour la fabrication de produits cellulaires et tissulaires. De 10 à 15 entreprises pourront être accueillies dans l'Espace d'innovation Michelet.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer