Inno-Centre: l'accélérateur qui fait «arriver les choses»

Le président d'AddÉnergie, Louis Tremblay, a bénéficié des... (Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve)

Agrandir

Le président d'AddÉnergie, Louis Tremblay, a bénéficié des bons conseils d'Inno-Centre.

Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) À qui la chance? Président d'Inno-Centre, Claude Martel s'attend à voir défiler beaucoup d'entrepreneurs de Québec et du Québec tout entier à la porte de son organisation qui a été désignée par le gouvernement fédéral pour piloter le Programme canadien des accélérateurs et des incubateurs (PCAI) mis sur pied pour accélérer le démarrage et la croissance d'entreprises vouées aux plus beaux espoirs commerciaux.

Malheureusement, plusieurs s'en retourneront avec leur petit bonheur en espérant que la chance sera au rendez-vous la prochaine fois.

Plus tôt cette semaine, à l'occasion de la conférence de presse annonçant la contribution de 3,3 millions $ d'Ottawa au démarrage de l'incubateur-accélérateur technologique que la Ville de Québec va implanter dans le quartier Saint-Roch en collaboration avec Québec International, on apprenait qu'entre 10 et 20 entreprises allaient pouvoir bénéficier de l'aide d'Inno-Centre et de son solide réseau de coachs et de professionnels qui, au cours des 20 dernières années, ont épaulé un peu plus de 150 entreprises. Des compagnies qui, chaque année, sont la source de la création d'une centaine de nouveaux emplois.

Des programmes comme le PCAI, Inno-Centre en administre six, dont un en collaboration avec le gouvernement du Mexique. «Ce dernier propose à ses entreprises les plus prometteuses d'aller puiser des enseignements au sein d'organisations comme la nôtre à Silicon Valley, à Austin, à Seattle, à Vancouver ou à Madrid. Au début, Montréal était la dernière destination choisie par les entrepreneurs. Aujourd'hui, nous sommes leur premier choix. Le gouvernement mexicain nous a même décerné le prix du meilleur accélérateur international», souligne Claude Martel en entrevue au Soleil.

La clé du succès d'Inno-Centre repose, selon son président, sur son processus de sélection des jeunes pousses les plus prometteuses et sa formule d'encadrement des entrepreneurs.

«Nos professionnels possèdent une connaissance fine des marchés. Ils sont en mesure de faire une analyse pointue de rentabilisation d'un projet. Et s'il le faut, ils procéderont à des vérifications technologiques et consulteront les sommités dans les centres de recherche. Lorsque nous sommes convaincus qu'il s'agit d'une bonne affaire, nous nous intéressons alors à l'entrepreneur. Est-ce quelqu'un avec qui nous serons en mesure de bâtir quelque chose? Est-il ouvert aux conseils?»

Au fil des ans, Inno-Centre a misé sur quelques entreprises de Québec, dont AddÉnergie, Alizem, Asmacure et NSIM. Pas les plus connues. Du moins, pas encore.

Quand Inno-Centre jette son dévolu sur une entreprise, elle ne lui apporte pas des sacs de billets verts. «Nous n'investissons pas dans les entreprises. Avec le dirigeant, nous travaillons plutôt à structurer son entreprise pour qu'elle soit finançable. Nous le présentons à des investisseurs. Nous pouvons aussi l'aider à négocier son financement.»

Louis Tremblay était étudiant à la maîtrise à l'Université Laval quand il a fait écarquiller les yeux d'Inno-Centre en 2008 avec son projet des bornes de recharge pour les véhicules électriques. «L'aide d'Inno-Centre m'a permis d'aller chercher 15 millions $ de financement au cours des sept dernières années», révèle le président d'AddÉnergie de Québec.

«La vie d'un jeune entrepreneur est parsemée d'embûches. Les coachs d'Inno-Centre ont toujours été à mes côtés - et ils le sont encore - pour me conseiller sur les décisions stratégiques que je dois prendre. Disons qu'ils m'ont permis d'éviter de prendre un tas de mauvaises décisions.»

Aujourd'hui, AddÉnergie est le fournisseur de l'infrastructure de recharge du Circuit électrique et du RéseauVER, les deux plus grands réseaux de bornes de recharge au Canada. Elle gère parc de plus de 1000 bornes et fait travailler près d'une trentaine de personnes.

Inno-Centre propose aux entrepreneurs comme Louis Tremblay, une brochette de coachs qui ont réussi en affaires, qui ont les réflexes aiguisés et qui sont indépendants de fortune pour la plupart. Se greffent à eux des avocats, des comptables, des fiscalistes et autres professionnels. «Nous offrons une approche globale pour aider les PME les plus innovantes à relever les défis de la croissance», résume le président d'Inno-Centre en soulignant que les entreprises parrainées par l'accélérateur avaient réussi à engranger plus de 700 millions $ en capital de risque et que 60 % de ce montant avait été puisé à l'extérieur du Québec.

Québec, pas oubliée

Claude Martel reconnaît d'emblée que la région de Québec n'a pas toujours obtenu l'attention qu'elle aurait dû mériter de la part d'Inno-Centre

Il a tenu à corriger ce «débalancement» en faisant en sorte que le centre névralgique du PCAI ait pignon sur rue à Québec. Un directeur scientifique est déjà en poste. Des coachs seront recrutés. Un poste de directeur général du PCAI et de responsable de la région de Québec est à pourvoir. «Il est important de se doter d'une masse critique à Québec. Vous savez, dans le monde de l'entrepreneuriat et du financement, pour que les choses arrivent, il faut que tu connaisses le monde et que le monde te connaisse.»

Selon lui, tous les ingrédients sont présents pour que «les choses arrivent» à Québec : la détermination de la Ville de Québec à remettre la région sur la carte de l'industrie du capital de risque, l'expertise de Québec International et la présence de joueurs comme l'Université Laval, l'INO et Sovar. «Et les sources technologiques, elles foisonnent.»

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer