Une première coulée d'or à la mine Éléonore

La mine Éléonore devrait traiter 7000 tonnes de... (Photo Shutterstock, optimarc)

Agrandir

La mine Éléonore devrait traiter 7000 tonnes de minerai par jour d'ici 2018 pour une production moyenne d'environ 600 000 onces par année par la suite.

Photo Shutterstock, optimarc

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

(Québec) À Vancouver, jeudi, la minière Goldcorp annonçait qu'une première production d'or avait été extraite de la mine Éléonore située à la Baie-James, dans la région du Nord-du-Québec. Pendant ce temps, à Québec, les dirigeants de Mines Virginia se frottaient les mains de satisfaction.

Derrière le succès du grand producteur d'or, il y a le labeur de la société d'exploration minière de la capitale.

En effet, c'est l'équipe de prospection de Mines Virginia qui avait découvert, en 2001, le gisement Éléonore, un dépôt dit de classe mondiale. Il avait été vendu, par la suite, à Goldcorp pour la somme de 670 millions $.

«Le début de la production à Éléonore est une étape importante pour Mines Virginia. Nous anticipons une longue et prolifique durée de vie pour la mine Éléonore», a indiqué, jeudi, le président de Mines Virginia, André Gaumond.

Facile de comprendre pourquoi le coeur est à la fête chez Mines Virginia.

Cette dernière détient une redevance de 2,2 % sur les trois premiers millions d'onces d'or produites à la mine Éléonore. Et cette redevance augmentera au fil des années selon le nombre d'onces d'or produites, mais elle ne pourra excéder 3,5 %. Des ajustements sont également prévus à l'entente entre les parties selon le prix de l'or.

Goldcorp signalait, jeudi, que la production pour 2014 devrait se situer entre 40 000 et 60 000 onces d'or. Il devrait lui en coûter entre 1,8 et 1,9 milliard $ pour récupérer tout cet or.

La mine Éléonore devrait traiter 7000 tonnes de minerai par jour d'ici 2018 pour une production moyenne d'environ 600 000 onces par année par la suite.

De plus, Goldcorp prévoit poursuivre le forage au cours des 24 prochains mois afin d'accroître les réserves et les ressources à Éléonore. «Le projet a créé 2000 emplois au Québec durant le stade de l'aménagement. Environ 900 d'entre eux seront maintenus lorsque nous atteindrons la peine production», a informé le président et chef de la direction de Goldcorp, Chuck Jeannes.

Sur son site Internet, Mines Virginia mentionne que Goldcorp lui verse déjà des redevances, soit un montant de 100 000 $US par mois depuis avril 2009.

Au 31 mai, Mines Virginia avait 47,7 millions $ dans ses coffres et détenait l'un des portefeuilles de titres miniers les plus importants dans le Nord-du-Québec.

En février dernier, Mines Virginia annonçait un investissement de près de 30 millions $ sur quatre ans, en collaboration avec des partenaires institutionnels, pour accélérer les travaux d'exploration au projet Coulon, à la Baie-James, pour y découvrir de l'argent, du cuivre et du zinc.

À la Bourse de Toronto, jeudi, l'action de Mines Virginia (TSX : VGQ) s'échangeait à 12,35 $ en baisse de 1 ¢. Celle de Goldcorp (TSX : G) à 26,39 $, en hausse de 48 ¢.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer