Louis Garneau: l'usine de ses 30 ans

Louis Garneau, entouré de sa famille, Édouard et... (Le Soleil, Andréanne Lemire)

Agrandir

Louis Garneau, entouré de sa famille, Édouard et Victoria Garneau, Monique Arsenault, sa femme, et William Garneau, lors de l'inauguration de son usine du Vermont

Le Soleil, Andréanne Lemire

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Derby, Vermont) Trente ans après avoir ouvert un premier atelier dans le garage de ses parents et un quart de siècle après avoir franchi la frontière américaine, Louis Garneau inaugure sa nouvelle usine au Vermont. Un investissement de 8 millions $ essentiel à sa réussite aux États-Unis.

Épurée, la salle de démonstration de l'usine de... (Le Soleil, Andréanne Lemire) - image 1.0

Agrandir

Épurée, la salle de démonstration de l'usine de Derby a été baptisée «Jack Nash» en l'honneur de l'ami de Garneau, décédé il y a presque un an d'une crise cardiaque.

Le Soleil, Andréanne Lemire

À l'inauguration de l'usine, Louis Garneau s'est rappelé... (Le Soleil, Andréanne Lemire) - image 1.1

Agrandir

À l'inauguration de l'usine, Louis Garneau s'est rappelé sa participation aux Jeux olympiques de Los Angeles il y a 30 ans.

Le Soleil, Andréanne Lemire

Louis Garneau possède en ce moment 2000 clients américains, dont Google, qui a choisi la compagnie québécoise pour habiller son club cycliste il y a un mois. «Tout ce qu'ils demandaient, c'est que ce soit fait aux États-Unis. La demande pour le made in USA monte en flèche. Pour s'imposer dans le plus gros marché au monde, c'est impératif d'y être très bien implanté», explique l'entrepreneur.

Un peu plus d'un an après la première pelletée de terre, l'immense bâtiment de 60 000 pieds carrés qui regroupe un centre de distribution, un espace de production de vêtements haut de gamme et des bureaux administratifs est enfin prêt. «La différence est énorme pour nos 40 couturières qui ont maintenant beaucoup plus d'espace et de lumière naturelle.» Une salle d'entraînement a même été aménagée et est accessible pour tous les employés. «Je vais y donner des cours de spinning tous les jeudis soir», lance Louis Garneau.

Il précise avoir plus que doublé la superficie totale avec ce déménagement. En effet, l'entreprise était déjà présente au Vermont depuis 1989. Elle louait des espaces à quelques kilomètres du nouvel emplacement. «Il nous pleuvait presque sur la tête dans les bureaux, il fallait avoir notre propre place.»

Louis Garneau a acheté le terrain situé à l'intersection de l'autoroute 95 et de la route 5 en 2011. «On était en pleine crise aux États-Unis, et un homme d'affaires qui voulait y construire un centre d'achats devait s'en séparer. Même si c'était le plus gros et le plus cher des terrains du coin, j'ai pensé au développement à long terme», explique l'ancien champion cycliste.

Effectivement, des agrandissements sont déjà prévus. «Nous avons de l'espace pour six fois la superficie de cette usine», souligne-t-il. Au fil du temps, la production ne se fera plus à cet endroit, mais plutôt au Mexique, puisque les couturières d'ici manquent de relève, affirme le premier designer de vêtements pour vélo en Amérique du Nord.

En plus du Mexique, Louis Garneau envisage d'implanter un centre de distribution en Europe et de consolider sa présence en Chine très bientôt. «Tout ça pour mieux répondre à la demande, regrouper nos activités et pour diminuer nos coûts», explique-t-il.

Accompagné du gouverneur de l'État du Vermont, Peter Shumlin, Louis Garneau a coupé le ruban avec l'aide de ses parents, Paul et Janine Garneau, «sans qui rien de tout cela n'arriverait aujourd'hui». Ses trois enfants, William, Édouard et Victoria, ainsi que sa femme et cofondatrice de la compagnie, Monique Arsenault, étaient également présents.

«Ce n'est pas tous les jours que nous allons vivre une telle annonce», conclut Louis Garneau, visiblement ému, au terme de la visite.

****

La production de vêtements à l'usine du Vermont... (Le Soleil, Andréanne Lemire) - image 2.0

Agrandir

La production de vêtements à l'usine du Vermont pourrait être transférée au Mexique, puisque, selon Louis Garneau, les couturières manquent de relève.

Le Soleil, Andréanne Lemire

Une deuxième génération très impliquée

Victoria, Édouard et William Garneau étaient au premier plan, vendredi, lors de l'inauguration à Derby au Vermont de la nouvelle usine et centre de distribution de leur père. Et non sans raison. «On vise un transfert d'entreprise aux enfants dans la prochaine décennie», affirme Louis Garneau, soucieux de voir sa compagnie prendre de l'ampleur même après son départ. William et Édouard ont étudié la finance et l'administration au St Micheals College à Burlington et se disent prêts à relever de nouveaux défis.

Quant à Victoria, elle entamera l'an prochain des études en design de mode au Collège Notre-Dame-de-Foy. «Nous avons vraiment hâte de mettre la main à la pâte», affirme celle qui veut s'occuper de la collection de vêtements de sport et peut-être plus. «Quand nous étions plus jeunes, il y avait la ligne de vêtement pour enfants. Qui sait, peut-être que ça reviendra un jour», rêve l'adolescente de 17 ans.

****

L'entreprise Louis Garneau en 10 dates

  • 1983: installation de Vêtements Louis Garneau Sports inc. dans le garage de Paul Garneau à Québec (1 employé)
  • 1988: construction de l'usine de Saint-Augustin-de-Desmaures
  • 1989: ouverture de Louis Garneau USA Factory à Newport, au Vermont (12 employés)
  • 1991: début de l'exportation des produits Louis Garneau Sports
  • 1993: expansion de l'usine de Saint-Augustin-de-Desmaures (150 employés)
  • 2001: première collection de vélos
  • 2003: acquisition de Chlorophylle
  • 2011: devient commanditaire de l'équipe Europcar au Tour de France
  • 2012: lancement de LG1 Nutrition
  • 2014: lnauguration d'une usine de 8 millions $ à Derby, au Vermont

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer