La SAQ coupera 60 000 heures de travail en un an

Si tout se déroule comme prévu, les employés... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

Si tout se déroule comme prévu, les employés de la SAQ auront ainsi perdu 140 000 heures de travail en deux ans, soit l'équivalent de 70 postes à temps complet ou de 3 % du nombre total d'heures disponibles dans le réseau.

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Pierre Couture
Le Soleil

(Québec) La Société des alcools du Québec (SAQ) prend les grands moyens pour réduire ses dépenses. Au cours de la prochaine année, 60 000 heures de travail seront retranchées aux horaires de ses employés, a appris Le Soleil.

«Le comportement de nos clients s'est modifié. On remarque que les gens viennent moins souvent dans nos succursales», a indiqué lundi la directrice des affaires publiques de la SAQ, Isabelle Merizzi.

Au cours de la prochaine année, la SAQ prévoit notamment amputer 60 000 heures dans les horaires de travail de ses employés en succursales. Cette compression de 60 000 heures s'ajoute à une autre coupe de 80 000 heures réalisée cette fois au cours du présent exercice financier, prenant fin le 31 mars.

Pour justifier ces nouvelles compressions dans son réseau, la SAQ souligne que 850 000 transactions ont été enregistrées en moins dans ses magasins au cours de la dernière année, soit environ 1,4 % des 59 millions de transactions notées.

Si tout se déroule comme prévu, les employés de la SAQ auront ainsi perdu 140 000 heures de travail en deux ans, soit l'équivalent de 70 postes à temps complet ou de 3 % du nombre total d'heures disponibles dans le réseau.

«Un non-sens, alors que ces coupes affectent directement le service-conseil en succursales et les profits de la SAQ», déplore la présidente du Syndicat des employés de magasins et de bureaux (SEMB) de la SAQ, Katia Lelièvre.

Cette dernière n'hésite d'ailleurs pas à lier la baisse du nombre de ventes de bouteilles (- 140 000) dans les succursales au cours de la dernière année au nombre d'heures coupées dans les magasins. «Moins d'employés sur le plancher, c'est moins de conseils et moins de ventes. C'est un cercle vicieux», a-t-elle souligné.

Des données fournies par la SAQ démontrent qu'un client bien conseillé peut augmenter sa facture moyenne de 30 à 50 % lors d'une visite en magasin. En 2009, le panier moyen d'achats d'un client tournait ainsi autour de 39 $. Or, la valeur du panier moyen d'achat par client de la SAQ s'élève maintenant à 43,35 $. D'ici 2015, la SAQ aimerait faire passer la valeur moyenne d'achat de ce panier à 45,15 $.

Le temps partiel touché

Le SEMB rappelle que sur ses 5500 membres, seulement 1700 ont un statut de temps complet.

Dans les succursales, ce sont surtout les employés à temps partiel qui écopent de ces compressions. «Plusieurs employés qui comptaient entre 15 et 20 heures par semaine à la SAQ doivent maintenant se contenter de trois heures et moins. Pour eux, leur carrière à la SAQ est à toutes fins pratiques terminée», a ajouté la présidente du SEMB.

La SAQ soutient que le scénario de coupe de 60 000 heures envisagé dans ses succursales pourrait toutefois être révisé à la baisse advenant une augmentation de l'achalandage. «Ça pourrait changer», a laissé entendre Mme Merizzi.

La SAQ ne croit pas par ailleurs que les nombreuses hausses de prix successives survenues au cours des dernières années ont eu un impact sur l'achalandage et le moral des clients dans ses magasins.

Profit moins gros que prévu

Il faut dire que depuis un an, les profits plafonnent à la SAQ. La société d'État ne sera pas en mesure de répondre cette année à la commande du ministre des Finances, Nicolas Marceau, de gonfler ses profits de 3 %.

La SAQ va manquer cette année son objectif de bénéfices nets de 31 millions $. Pour l'année financière qui se terminera le 31 mars prochain, la SAQ ne livrera que 1,037 milliard $ à son principal actionnaire, soit 31 millions $ de moins que les 1,068 milliard $ attendus.

L'an dernier (2012-2013), la SAQ a rapporté un bénéfice net de 1,030 milliard $, une hausse de 3,1 %.

Des heures d'ouverture modifiées

Le travail d'optimisation du réseau de la Société des alcools du Québec (SAQ) va très loin. Certaines de ses 401 succursales pourraient également voir leurs heures d'ouverture modifiées. Jusqu'à présent, plusieurs magasins de la SAQ ont ajusté leurs heures d'ouverture selon l'achalandage noté dans leurs allées. «Certaines succursales peuvent ouvrir plus tard et d'autres fermer plus tôt», a signalé lundi la directrice des affaires publiques de la SAQ, Isabelle Merizzi.

Jusqu'à présent, la SAQ soutient que ces changements n'ont impliqué qu'une dizaine de succursales. Par exemple, dans la région de Montréal, un magasin de la bannière Sélection a vu son heure de fermeture certains jours ramenée de 21h à 18h. «Dans ce cas précis, un magasin Express situé tout près a pris le relais», a expliqué la porte-parole de la SAQ.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer