Davie Canada se déniche un partenaire au Royaume-Uni

En juin dernier, la direction de Davie salivait... (Photothèque Le Soleil, Patrice Laroche)

Agrandir

En juin dernier, la direction de Davie salivait à l'idée que le gouvernement fédéral allait investir 488 millions $ pour la construction de 18 à 21 navires destinés à la Garde côtière canadienne.

Photothèque Le Soleil, Patrice Laroche

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Le chantier Davie Canada, de Lévis, et Babcock Canada ont annoncé, vendredi, la signature d'une entente de collaboration de cinq ans dans l'espoir de se positionner mutuellement plus efficacement pour l'obtention de contrats de construction et de réparation de navires de la part du gouvernement du Canada.

Babcock Canada est l'une de filiales de Babcock International Group, une société du Royaume-Uni oeuvrant dans le secteur de l'ingénierie industrielle, notamment dans les domaines de la défense, de l'énergie, des mines, des télécommunications et des transports. Babcock International Group compte 26 000 employés à travers le monde et a réalisé, en 2013, un chiffre d'affaires de plus de 5 milliards $.

Dans un communiqué diffusé vendredi, les nouveaux partenaires font ressortir que Davie Canada, «qui est le plus grand chantier maritime au Canada et qui possède également la plus grande capacité de production», mettra son savoir-faire et ses installations de construction et de réparation de navires à la disposition de Babcock Canada. «De son côté, Babcock fournira son expertise en tant que l'un des principaux fournisseurs de solutions navales et en ingénierie maritime ainsi que son expérience dans la gestion de contrats du gouvernement fédéral. L'équipe Davie Babcock concentrera prioritairement ses efforts sur les opportunités commerciales avec la Garde côtière canadienne», précise-t-on.

«Nous avons passé beaucoup de temps avec Babcock Canada au cours des six derniers mois afin de développer une stratégie conjointe qui aboutira en une série de propositions de valeur pour le gouvernement fédéral», a fait savoir le président et chef de la direction de Davie Canada, Alan Bowen.

Un événement marquant

«Cette entente de collaboration représente un évènement marquant dans la stratégie de Babcock pour l'expansion de ses programmes au Canada. Nous sommes impatients de commencer à travailler avec Davie et de pouvoir ainsi développer cette stratégie et démontrer nos capacités conjointes à l'ensemble des intervenants», a souligné, pour sa part, le président de Babcock Canada, Mark Dixon.

En juin dernier, la direction du chantier maritime de Lévis salivait à l'idée que le gouvernement fédéral allait investir 488 millions $ au cours des prochaines années pour la construction de 18 à 21 navires destinés à la Garde côtière canadienne. Après avoir loupé, en 2010, l'obtention de gros contrats d'Ottawa dans le cadre de la Stratégie nationale d'approvisionnement en matière de construction navale, le chantier québécois estime que, cette fois, ses chances sont bonnes. En effet, les chantiers d'Halifax (Irving) et de Vancouver (Seaspan), qui avaient décroché la manne fédérale à l'époque, ne pourront être sur les rangs pour ce nouvel appel d'offres.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer