Immobilier: le temps ou jamais d'investir en Floride

La majorité des transactions ont lieu en argent... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

La majorité des transactions ont lieu en argent dans les comtés de Palm Beach, de Broward et de Miami-Dade.

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Pierre Couture
Le Soleil

(Québec) En reprise soutenue au cours des deux dernières années, le marché immobilier de la Floride demeure très attirant pour les Québécois qui désirent acquérir une propriété.

«Les prix sont très abordables en ce moment dans le condo et la maison de ville pour les investisseurs québécois», soutient le vice-président au développement des affaires de RBC Bank de Fort Lauderdale, Alain Forget.

La force du dollar canadien et la faiblesse des taux d'intérêt combinés à un vaste inventaire de condos et de maisons de ville jouent actuellement en faveur des investisseurs canadiens chez nos voisins du sud.

Les prix varient selon les goûts et les moyens financiers des investisseurs. «Disons que ça peut varier entre 60 000 $ et 2 millions $. C'est selon la volonté des gens. Mais les prix demeurent toujours entre 35 à 40 % moins chers que ceux observés lors de la bulle immobilière de 2006 et 2007», indique M. Forget.

Par exemple, mercredi, on pouvait mettre la main dans le secteur de Lauderhill (Broward) sur un condo existant de deux chambres d'une superficie de 1267 pieds carrés avec vue sur un golf et accès à une piscine pour moins de 74 000 $US.

Dans le secteur de Boynton Beach (Palm Beach), une copropriété existante de 1377 pieds carrés comprenant deux chambres à coucher et deux salles de bain était en vente pour moins de 160 000 $US.

Marché actif

Il faut dire que, depuis quelques années, le marché immobilier de la Floride est en pleine consolidation, alors que de très gros promoteurs sont revenus en force.

Les investisseurs canadiens sont les plus actifs en Floride, alors que de nouveaux joueurs ont fait leur apparition, dont les Russes et les Brésiliens.

Stabilité des prix

La stabilité des prix observés depuis deux ans a aussi permis de relancer les investissements de grandes sociétés immobilières liés à de puissants fonds de pension américains et étrangers dans le sud de la Floride.

On voit ainsi apparaître des projets immobiliers (tours de condos) alors impensables il y a encore 18 mois dans le marché.

C'est notamment le cas à Sunny Isles, dans le secteur nord de Miami, où des promoteurs immobiliers offrent une voiture Porsche à tout acheteur d'une copropriété neuve dans une tour de 57 étages située en front de mer. Un ascenseur robotisé permet d'ailleurs de garer jusqu'à quatre voitures directement à l'étage de sa copropriété dont les prix varient entre 3 et 9 millions $US.

Des données compilées par la Florida Realtors font état d'un prix de vente médian de 129 000 $US (en hausse de 23 % sur un an) au deuxième trimestre de 2013 dans le marché des condos et des maisons de ville pour les comtés de Palm Beach, de Broward et de Miami-Dade.

Argent comptant

Sur 13 605 ventes immobilières effectuées au deuxième trimestre dans ces comtés, 10 603 l'ont été par transaction en argent comptant. Les vendeurs disent ainsi avoir obtenu en moyenne 95 % du prix original affiché.

À la fin juin, il y avait ainsi 19 112 copropriétés et maisons de ville disponibles sur le marché dans les comtés de Palm Beach, Broward et Miami-Dade, en baisse de 14 % par rapport à la même date l'an dernier (22 175 unités).

*****************

Faire ses devoirs avant d'acheter

Les démarches menant à l'acquisition d'une propriété en Floride ne sont pas les mêmes que celles au Québec. Certains frais directs et indirects peuvent facilement faire grimper la facture. «En Floride, the cash is king», signale Alain Forget de RBC Bank, qui conseille aux futurs propriétaires de se faire préqualifier avant de passer à l'action. En ayant en poche le montant en argent pour acheter une maison, un futur acheteur devient alors très attirant pour un vendeur. Pas étonnant que la majorité des transactions ait lieu en argent dans les comtés de Palm Beach, de Broward et de Miami-Dade.

Il y a aussi une taxe sur chaque hypothèque contractée en Floride. Certains acheteurs préfèrent donc hypothéquer leur résidence au Québec pour financer leur achat aux États-Unis. Par exemple, obtenir une hypothèque en Floride peut prendre jusqu'à 45 jours (c'est la norme), alors qu'au Québec, ce délai est d'environ une semaine, précise le vice-président des services aux particuliers, région de Québec, à la Banque Royale, André Labbé.

D'autres aspects légaux et financiers doivent également être pris en compte, notamment du côté successoral où les héritiers canadiens d'une personne ayant une résidence en Floride peuvent devoir payer des frais importants lors de sa vente. Quoi qu'il en soit, M. Labbé recommande aux futurs acheteurs d'une résidence en Floride de s'asseoir avec leur conseiller financier pour bien étudier les lois fiscales rattachées à ce type d'investissement.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer