Target inébranlable malgré la menace de plaintes

Target assure qu'il est conforme à la loi... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

Target assure qu'il est conforme à la loi en ce qui a trait au recrutement de ses employés.

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Peu importe la menace de possibles plaintes à la Commission des normes du travail, le géant Target maintient sa position et assure qu'il est conforme à la loi en ce qui a trait au recrutement de ses employés.

Le Soleil a finalement obtenu des commentaires de la chaîne, par courriel, après plus de deux jours de sollicitation par téléphone et courrier électronique. En l'absence du porte-parole québécois de Target, il nous a été impossible de pouvoir communiquer avec qui que ce soit en français.

En réaction aux reportages sur le mécontentement d'ex-employés de Zellers qui se sont fait refuser un emploi chez Target et sur la possibilité pour eux de déposer une plainte à la Commission des normes du travail, la porte-parole Lisa Gibson rappelle que la transaction entre Zellers et Target, effectuée à l'hiver 2011, concernait uniquement les emplacements et les baux des magasins. «Il n'y a eu aucun transfert d'installations, de marchandises, de systèmes ou de salariés, écrit cette dernière. Il n'y a aucune continuité d'entreprise et Target est une entreprise distincte et séparée» de Zellers. Mme Gibson ajoute également que «Target garantit non seulement une entrevue d'embauche à tous les employés de Zellers, mais a effectivement engagé un certain nombre d'entre eux à son siège social et dans son réseau de magasin».

Impossible toutefois de pouvoir chiffrer cette donnée, le processus de recrutement étant toujours en cours, nous explique-t-on. À la question cherchant à savoir pourquoi certains postulants ont reçu leur offre d'embauche immédiatement après leur entrevue à la foire de l'emploi alors que d'autres ont dû attendre de 5 à 10 jours pour recevoir leur réponse par courriel, Target est demeurée sans réponse.

Jeudi, Le Soleil faisait état de la colère d'un couple de Lévis, déçu de constater que Target n'a pas retenu les services d'une dizaine de personnes de son entourage - des anciens collègues - malgré leurs nombreuses années d'expérience chez Zellers. Selon Jean-Paul Sénéchal et Francine Gosselin, les dés étaient pipés, et le processus d'embauche de la chaîne s'est fait de façon arbitraire.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer